Météo : vers un décrochage polaire sur la France ?

Après un début de semaine très doux, un net refroidissement est attendu à partir de jeudi. Un temps froid et humide se maintiendra la semaine prochaine, en lien avec l'arrivée probable d'une masse d'air polaire !

neige
Des chutes de neige jusqu'en plaine semblent possibles entre Noël et Jour de l'An...

On peine à imaginer que dans quelques jours, la France renouera avec des conditions hivernales ! Malgré l'arrivée officielle de l'hiver lundi, les températures atteignent des sommets en ce début de semaine, sous un air océanique très doux. Mardi matin par exemple, il n'a pas fait plus froid que 11°C à Reims, 13°C à Paris et Tours, et 14°C à Rennes. Ces valeurs se situent bien au-dessus des normales saisonnières.

Jeudi, jour du réveillon de Noël, les températures vont brutalement chuter à l'arrière d'un front froid qui traversera tout le pays. Après une brève accalmie samedi, une masse d'air directement en provenance de Scandinavie devrait glisser sur notre pays entre dimanche et lundi. La semaine suivante promet d'être froide et humide...

Le Noël le plus froid depuis 10 ans

Après de la douceur encore mercredi, avec des températures supérieures à 15°C l'après-midi sur une large moitié ouest, les conditions vont nettement évoluer pour la journée de jeudi. Une anomalie dépressionnaire, présente sur les îles britanniques, va glisser vers le nord-est de la France, provoquant une bascule du flux au secteur nord.

Concrètement, à l'arrière du front froid qui balayera la France durant la journée de jeudi (et sera accompagné d'un vent fort), les températures maximales chuteront sur une large moitié nord. Pour la matinée de Noël, les gelées seront de retour sur une grande partie du territoire et les maximales ne devraient guère dépasser les 5°C dans l'est.

Au final, il s'agira probablement du Noël le plus froid depuis une dizaine d'années, tant les précédents Noël ont été marqués par un excédent thermique très important. Il faut remonter à 2010 pour retrouver des conditions très hivernales à Noël.

D'autant que la neige pourrait bien être de la partie vendredi sur certaines régions. En effet, durant toute la journée, des giboulées neigeuses sont attendues sur un large quart nord-est, allant des Ardennes jusqu'au Lyonnais. Toutefois, elles ne devraient que très rarement tenir au sol en plaine.

Un décrochage polaire la semaine prochaine !

Samedi sera une journée froide mais calme, sans précipitations. Dimanche en revanche, un vaste système dépressionnaire en provenance de la Mer du Nord va basculer sur les îles britanniques puis un peu plus tardivement sur la France. En conséquence, le flux va basculer au nord-ouest, ce qui est synonyme de fraîcheur et d'humidité.

Ce décrochage polaire ne signifie pas pour autant "températures polaires". Les températures seront globalement inférieures aux normales de saison, avec de petites gelées matinales et des maximales souvent en-dessous de 5°C. Pas de très fortes gelées attendues en lien avec l'humidité apportée par ce flux de nord-ouest.

En effet, il faut s'attendre à une succession de perturbations tout au long de la semaine prochaine, lesquelles pourront apporter tantôt de la pluie en plaine, tantôt de la neige, selon la géographie et la chronologie. Des épisodes neigeux en plaine ne sont donc pas exclus, même si c'est surtout sur les reliefs dès 500 mètres que les chutes de neige risquent d'être abondantes.

Dans tous les cas, cette fin d'année 2020 se déroulera sous des auspices hivernales !