tameteo.com

Intempéries en Méditerranée : quelles inquiétudes pour ce week-end ?

Après une semaine marquée par des conditions anticycloniques, le temps se dégradera au cours du week-end avec une goutte froide qui va s’isoler dans les parages de la Péninsule Ibérique. Elle sera à l’origine d’un nouvel épisode d’intempéries en Méditerranée.

Des cours d'eau cévenols tels que la Cèze, dans le Gard, pourraient bien déborder ce week-end...
Des cours d'eau cévenols tels que la Cèze, dans le Gard, pourraient bien déborder ce week-end...

Alors que l’automne débute officiellement sur le calendrier ce vendredi 23 septembre, un nouvel épisode de fortes pluies, typique durant cette saison, se profile dans les régions méditerranéennes. Sous l’influence d’une petite dépression avec de l’air froid en altitude, soit une goutte froide, de fortes précipitations vont remonter de Méditerranée pour toucher une partie des régions Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Avec une température de la mer encore élevée et l’air froid présent en embuscade, un conflit de masses d’air va s’opérer et des pluies intenses vont ainsi se former, laissant craindre un risque de crues ou d’inondations.

Pluies intenses et risques d’inondations

Les premières averses toucheront le Languedoc et en particulier le relief durant la journée de vendredi. Sans caractère aggravant, elles apporteront des cumuls tout à fait modestes. Mais dans la nuit de vendredi à samedi, lorsque la goutte froide s’isolera entre le Portugal et l’Espagne, pluies et orages remonteront de Catalogne pour toucher le Roussillon, le Languedoc et une partie du Massif Central en matinée de samedi. Ils gagneront durant l’après-midi et la soirée la vallée du Rhône, la Provence et les Alpes, tout en se maintenant sur les départements languedociens.

D'ici la fin du week-end, les cumuls de pluie pourraient ponctuellement dépasser les 200 mm dans le sud-est (modèle ECMWF).
D'ici la fin du week-end, les cumuls de pluie pourraient ponctuellement dépasser les 200 mm dans le sud-est (modèle ECMWF).

Dimanche, de nouvelles vagues pluvio-orageuses remonteront de Méditerranée en direction du quart sud-est et en touchant cette fois-ci la Corse. Il faudra patienter jusqu’à lundi pour retrouver des conditions moins agitées avec seulement de rares averses encore possibles.

Si à cette échéance, il est encore difficile de pointer les zones les plus à risques avec précision, c’est bel et bien le Languedoc qui devrait recevoir le plus de précipitations au cours du week-end. Des cumuls supérieurs à 200 mm sont envisageables, en particulier sur le relief. Ailleurs, les cumuls seront plus hétérogènes, de l’ordre de quelques millimètres à parfois une centaine de millimètres.

Gare aux orages dans le sud-ouest

Outre les intempéries en Méditerranée, il conviendra également de surveiller la dégradation orageuse attendue dans la nuit de vendredi à samedi dans le sud-ouest. Après une journée relativement chaude, avec des températures de l’ordre de 25 à 30°C sous abri, l’arrivée de l’air moins chaud provoquera des orages qui pourront s’avérer localement forts. Ils s’accompagneront ponctuellement de chutes de grêle, de fortes rafales de vent et d’intenses précipitations. À l’inverse du sud-est, cette dégradation ne sera pas durable, d’où des cumuls de précipitations qui resteront modestes dans ces régions.