Arrivée de la neige en plaine : découvrez les régions concernées !

Ce dernier week-end de novembre va voir s’installer des conditions météo franchement hivernales. Outre le froid, la neige va également s’inviter jusqu’en plaine, blanchissant les paysages de plusieurs régions. Le point sur les dernières prévisions.

S'il neigera abondamment sur tous les reliefs, les flocons pourront également s'inviter jusqu'en plaine dans le nord et l'est.
S'il neigera abondamment sur tous les reliefs, les flocons pourront également s'inviter jusqu'en plaine dans le nord et l'est.

Après une première étape franchie en début de semaine avec l’arrivée d’une masse d’air froid d’origine polaire, une seconde sera atteinte ce week-end avec un nouveau décrochement en provenance du pôle mais avec cette fois-ci, une influence maritime. Si bien que les précipitations seront au rendez-vous dans la plupart des régions et pourront se produire sous forme de neige jusqu’en plaine. À quelques jours de l’arrivée officielle de l’hiver météorologique (l’hiver calendaire débutera le 21 décembre), l’automne semble s’effacer un peu plus…

Les régions du nord-est aux Alpes en ligne de mire

La perturbation pluvieuse qui abordera les côtes de la Manche ce vendredi après-midi gagnera les régions de l’est la nuit suivante. La neige remplacera alors rapidement la pluie entre les Ardennes, la Lorraine et la Bourgogne-Franche-Comté. Il neigera également jusque dans les vallées de l’Auvergne et du Limousin. Dans toutes ces régions, les paysages blanchiront avec tout au plus quelques centimètres à 300 ou 400 mètres et plus de 10 cm au-dessus de 1000 mètres d’altitude. Samedi matin, le front se bloquera près des frontières de l’est avec des flocons jusqu’en plaine, depuis les Vosges en direction des Alpes.

Après une légère accalmie en soirée, les chutes de neige se réactiveront dans la nuit de samedi à dimanche et durant toute la journée dominicale. Avec l’air froid bloqué dans les vallées, les quantités pourraient s’avérer importantes dans des secteurs tels qu’Albertville, Annecy ou encore Grenoble avec de 10 à 20 cm, voire localement plus. Cette situation se jouera au degré près mais des surprises sont tout à fait possibles en Rhône-Alpes, comme cela a déjà pu être le cas par le passé. La chaîne pyrénéenne connaîtra également d’importantes précipitations, sous forme de flocons dès 500 m d’altitude mais pas jusqu’en plaine, à l’inverse des régions de l’est.

Gare aux surprises dans le nord et le nord-ouest

Après le passage de la perturbation vendredi après-midi, un ciel de traîne va rapidement se mettre en place samedi matin. Une très large moitié ouest sera alors concernée par de fréquentes averses, le plus souvent sous forme de pluie (bien froide), de grésil ou de pluie et de neige mêlées. Sous les plus fortes giboulées, la neige pourra même s’inviter seule temporairement et même pourquoi pas tenir au sol. Cela dit, impossible d’être plus précis car cette situation est propice aux surprises locales avec notamment l’effet d’isothermie, lorsque les précipitations sont fortes, l’air froid progresse vers le sol et fait chuter la température, permettant alors à la neige de tomber seule.

Probabilité de précipitations (pluie et neige) samedi matin (carte via tameteo).
Probabilité de précipitations (pluie et neige) samedi matin (carte via tameteo).

Si les Hauts-de-France pourraient être concernés samedi matin, les collines de Bretagne et de Normandie pourront également l’être dans la journée avec pourquoi, une fine pellicule des les premières hauteurs des Monts d’Arrée et du Pays d’Auge. Le risque diminuera ensuite durant la journée de dimanche avant la mise en place d’un flux de nord-ouest en début de semaine prochaine, avec à la clé une remontée du mercure. À partir de lundi, seuls les reliefs seront alors concernés par un risque de neige à moyenne voire basse altitude.