Pourquoi le ciel est bleu ?

De nuit, le ciel est noir. De jour, il est bleu. C'est le cas uniquement sur la planète Terre, dont l'atmosphère, diffuse uniquement la couleur bleue émise par le soleil.

Virginie Hilssone Virginie Hilssone 01 Juil 2018 - 05:32 UTC
ciel bleu
Pourquoi le ciel est-il bleu ?

L’été s’est enfin installé. Depuis plusieurs jours, le soleil brille sur de nombreuses régions avec des températures qui ont dépassé la barre des 30 degrés. De quoi redonner le sourire et se poser des questions existentielles, du type : pourquoi le ciel est-il bleu ? Et contrairement à ce qu’il est courant d’entendre : non le ciel n’est pas bleu parce que la mer est bleue ! C’est même plutôt l’inverse. La mer est bleue par beau temps, quand le ciel est lui-même bleu, et qu'elle est plutôt grise par mauvais temps, quand celui-ci est aussi gris car vous l’aurez remarqué l’eau est transparente. Y compris celle qui provient des océans.

Le ciel est bleu parce que le soleil nous envoie directement de la lumière blanche mais qui est en réalité composée de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel : rouge, jaune, vert, bleu et violet. Cette lumière voyage sous forme d'ondes de différentes longueurs et chaque couleur a sa propre longueur d'onde. Et quand les rayons solaires entrent dans l'atmosphère, ils rencontrent les atomes, les molécules d'air, les gouttes d'eau et la poussière qui constituent celle-ci. Toutes les couleurs passent sans encombre sauf le violet indigo et le bleu qui est alors renvoyé dans toutes les directions et colore alors le ciel ; les longueurs d'ondes plus longues, telles que les rouges, ne sont à peu près pas diffusées par ces molécules d'air. Et s’il n’y avait pas d’atmosphère, nous verrions un soleil blanc dans un ciel complètement étoilé, ce que peuvent apercevoir les astronautes dans l’espace.

Différentes nuances du bleu

Vous l’avez sans doute remarqué, le bleu du ciel n’a pas toujours les même nuances. Il dépend de la quantité de vapeur d'eau et de poussières présentes dans l'air. Plus il y a des gouttes d'eau et de poussière dans l'air, plus la diffusion est amplifiée augmentant ainsi la proportion de vert et de jaune, donnant une teinte plus claire au bleu. Par contre, l'absence de poussière et de gouttes d'eau permettent à la radiation bleue de se renforcer (comme dans les hautes montagnes).

Les nuances de bleu (en plaine) permettent d’ailleurs de faire quelques prévisions. Le bleu très foncé, lié à une bonne visibilité, indique un temps instable annonciateur de vent et de précipitations. Un bleu moyen, ou clair, et lumineux indique la persistance du beau temps. Un passage graduel du bleu au blanc ou gris, permet de prévoir un changement de temps avec l’arrivée de perturbations et donc de basses pressions.

Pourquoi les nuages sont blancs ?

Mais alors pourquoi les nuages ne sont-ils pas bleus également mais apparaissent le plus souvent blancs ? Tout simplement parce que toutes les couleurs du spectre sont diffusées par les gouttelettes d'eau des nuages. Le mélange de toutes ces couleurs reconstitue la lumière blanche. On remarque que les nuages prennent des teintes de gris lorsque la lumière ne peut les traverser parce qu’il contient beaucoup trop d’eau ( annonciateur de bonnes averses de pluie). Et le soleil apparaît jaune parce que c'est la couleur qui résulte du mélange de toutes les autres couleurs, sauf le bleu alors que les astronautes affirment que le soleil est bien blanc.

Publicité