Une nouvelle sonde va rejoindre Perseverance et Ingenuity sur Mars !

Alors que tout le monde est enthousiasmé par le travail que font Perseverance et Ingenuity sur Mars, une nouvelle sonde envoyée par la Chine est sur le point d'arriver sur la planète rouge.

Rover Zhurong
Maquette du rover chinois Zhurong.

Mars est dans toutes les têtes ! La course spatiale a depuis longtemps oublié d'autres objectifs tels que la lune et tous les yeux sont à présent rivés sur notre planète voisine. Pourquoi ? Parce que c'est une planète pleine de mystères, avec des indications qu'elle a eu ou continue de stocker de l'eau et, surtout, à cause de la possibilité qu'elle ait hébergé ou continue d'héberger une sorte de vie.

Depuis des semaines maintenant, c'est le couple formé par Ingenuity et Perseverance qui fait la une des journaux. Mais ce sont surtout les vols de drones qui ont le plus d'impact dans le monde et dans les médias. Il y a déjà eu quatre vols de mini-hélicoptère sur Mars. Le dernier, ce week-end, est monté à 5 mètres de hauteur et a parcouru 266 mètres en 117 secondes. Une étape importante car c'est le premier appareil que l'humanité a réussi à faire voler sur une autre planète.

Mais l'hégémonie de la NASA avec sa mission actuelle est en danger. La CNSA, l'Administration spatiale nationale chinoise, a déjà sur l'orbite de Mars un nouvel appareil qui pourrait mettre le pied sur Mars dans quelques semaines. De quoi s'agit-il ?

En attendant de marcher sur Mars

Le 23 juillet 2020, la mission chinoise Tianwen-1 a commencé. Une fusée a lancé un orbiteur, un rover et son atterrisseur dans l'espace, qui jusqu'au 10 février 2021 ne tournaient pas autour de la planète martienne. À l'heure actuelle, ils continuent à faire le tour de Mars, en particulier un tous les deux jours. Comme dans toutes les missions, le nom n'est pas choisi au hasard. Tianwen en chinois signifie rechercher la vérité céleste.

Les interrogations restent nombreuses concernant le jour où l'orbiteur libérera le rover et son module d'atterrissage. Sans aucun doute, l'un des moments les plus critiques.

En principe, si les attentes sont satisfaites, la sonde chinoise touchera Mars en mai ou début juin.

Les parachutes et propulseurs, appelés roquettes rétro, devront agir avec précision pour faire qu'après les 8 minutes que dure la descente, la sonde s'immobilise sur la planète le plus en douceur possible.

Tianwen-1
Image réelle de la sonde Tianwen-1.

Là encore, cette mission surmonte tous les défis qui ont été soulevés jusqu'à présent. En dehors de toutes les expériences que la sonde réalisera en surface, elle collectera aussi des échantillons à la surface de la planète et les stockera pour qu'un futur vaisseau spatial les envoie sur Terre pour analyse.

Zhurong, le rover chinois de 240 kilos

Le nom choisi pour le rover est Zhurong, qui signifie en chinois Dieu du feu. N'oubliez pas qu'en Chine, la planète rouge s'appelle Huoxing, ce qui signifie planète de feu. La sonde chinoise n'est pas aussi lourde que Perseverance. En fait, elle ne pèse qu'un quart du poids du rover de la NASA.

Le rover chinois est composé de quatre grands panneaux solaires. Les ingénieurs semblent avoir priorisé la fonctionnalité des appareils par rapport à la conception. Bien sûr, il peut se déplacer à une vitesse de 200 mètres par heure.

L'objectif principal de Zhurong est de rechercher des traces d'eau sur Mars, ce qui est essentiel pour qu'il ait pu héberger la vie. Cela donnera également des indices pour savoir si son habitabilité est viable ou non pour les humains. En dehors de cela, le rover étudiera la topographie et la géologie martiennes, ainsi que son atmosphère.