tameteo.com

Pyrénées et Alpes du Nord : la neige (enfin) au rendez-vous !

Après les records de douceur battus en première quinzaine de novembre, la baisse des températures a favorisé les chutes de neige en montagne ces derniers jours, de bon augure pour le lancement de la saison.

Alors que l’hiver météorologique a officiellement débuté ce jeudi 1er décembre, les paysages commencent enfin à se parer de leur beau manteau neigeux. C’est essentiellement le cas dans les Pyrénées et les Alpes du Nord, les autres massifs ayant été moins bien servis par les flocons et en raison de fluctuations de températures observées jusqu’au week-end dernier. Avec le froid qui s’impose petit à petit, de nombreuses stations s’apprêtent à lancer leur saison d’hiver, dans un contexte énergétique qui s’annonce difficile.

Après un printemps avec des chutes de neige assez rares, un été caniculaire et un automne en mode été indien, les glaciers alpins n’ont pu ouvrir, comme d’habitude, à la Toussaint. Tignes ou Les Deux Alpes sont ainsi restés fermés durant les dernières vacances. Avec la douceur exceptionnelle du mois de novembre, ces stations ont également dû repousser le lancement de leur saison d’hiver au 26 novembre pour Tignes et Val Thorens et même au samedi suivant, le 3 décembre, pour Val d’Isère et Les Deux Alpes. Grâce aux chutes de neige qui se sont produites jusqu’en début de semaine, la situation s’est nettement améliorée, d’autant plus que le froid s’est désormais bien installé.

Même constat pour les stations pyrénéennes. Les quelques-unes qui devaient ouvrir fin novembre ont décalé leur ouverture de domaine, au moins partiellement, au 3 décembre. Les premiers skieurs pourront ainsi dévaler les pistes de Cauterets, de Piau-Engaly et de Luz Ardiden à partir de ce samedi. Grâce au flux de nord-ouest de la semaine dernière et qui s’est maintenu jusqu’à mardi, les averses ont contribué à épaissir la couche de neige sur la chaîne. Elle atteint désormais 26 cm à Aston (Ariège, 1781 m), 51 cm à La Mongie (1775 m), 74 cm à Port d’Aula (Ariège, 2140 m) ou encore 79 cm à Maupas (Haute-Garonne, 2471 m). Les cumuls sont en revanche restés moindres sur la partie orientale des Pyrénées avec à peine 10 cm au Canigou (Pyrénées-Orientales, 2160 m).

La situation est nettement moins favorable dans les stations de plus basse altitude. Ainsi, l’ouverture n’est pour le moment pas envisagée dans les stations des Vosges, du Jura et du Massif Central. Et pour cause, les paysages sont peu enneigés avec une couche d’à peine de 2 cm en versant nord dans le massif des Hautes-Vosges, à 1200 mètres d’altitude. L’enneigement est le même à 1300 mètres dans les massifs du Haut-Jura, du Haut-Doubs et du Bugey (versant nord). En versant sud, la neige est pour le moment absente. Du côté de l’Auvergne, le cumul atteint en moyenne de 5 à 8 cm à 1500 mètres d’altitude, au nord comme au sud des versants du Sancy et du Cantal. Enfin, la Corse est un peu mieux lotie grâce à l’instabilité des derniers jours avec 20 voire 30 cm mesurés à 2000 mètres.

Pas de panique toutefois ! La situation peut très vite évoluer et c’est d’ailleurs ce qui semble se profiler à l’horizon du week-end. Les Vosges et le Massif Central recevront quelques centimètres de poudreuse d’ici dimanche tandis que l’est des Pyrénées et le sud des Alpes, à l’écart des dernières chutes de neige, vont recevoir de jolis cumuls. De 20 à 30 cm sont ainsi envisagés dans le massif du Canigou et une quinzaine de centimètres pour les Alpes du Sud frontalières. L’hiver (météorologique) ne fait que commencer !