tameteo.com

Nouvelle éruption de l'Etna : faut-il craindre le pire ?

Depuis la deuxième semaine de mai 2022, l'Etna a recommencé à se montrer avec des coulées de lave et une activité explosive, tandis qu'une explosion majeure a eu lieu sur Stromboli le 13 mai. Voici quelques vidéos et la situation !

L'Etna s'est à nouveau manifesté, avec une nouvelle éruption dans l'après-midi du dimanche 22 mai. Une colonne éruptive s'est formée, atteignant 5 000 mètres au-dessus du niveau de la mer. Hier après-midi, l'Institut national de géophysique et de vulcanologie, l'Observatoire de l'Etna, a publié un communiqué signalant qu'une augmentation progressive de l'activité explosive a été observée sur l'Etna au niveau du cratère sud-est, avec une abondante émission de cendres en direction du sud.

Après deux mois et demi de calme, les premiers signes de réactivation du cratère sud-est ont été observés sur l'Etna au cours de la deuxième semaine de mai 2022. Le 12 mai, une fracture éruptive s'est ouverte, d'où une coulée de lave très visqueuse et à faible débit qui a commencé à s'échapper. Une autre fracture éruptive s'est ouverte quelques jours plus tard, le 20 mai.

La coulée de lave est arrivée dans la vallée de Bove le 16 mai, atteignant une altitude d'environ 2300-2400 m au-dessus du niveau de la mer le 17 mai. Ci-dessous, les images du satellite Copernicus montrent la coulée de lave en cours.

L'émission de lave continue ces dernières heures, avec une activité au niveau des évents effusifs qui se sont ouverts les 12 et 20 mai. Actuellement, selon l'INGV, les fronts de lave les plus avancés se trouvent à une altitude comprise entre 2800 et 2700 m dans la vallée désertique du Lion.

À la suite de cette nouvelle activité éruptive, le 20 mai, le département de la protection civile a ordonné que le niveau d'alerte pour le volcan Etna passe du "vert", qui dure depuis février 2022 et correspond à une activité ordinaire, au "jaune" avec l'activation conséquente de la phase opérationnelle d'"attention".

L'activité éruptive actuelle du cratère sud-est de l'Etna, nous informe à nouveau l'Institut national de géophysique et de volcanologie, est sensiblement différente de celle des 18 derniers mois, car les violents phénomènes explosifs auxquels nous avons assisté de la fin de 2020 jusqu'à février 2022, avec des explosions fréquentes (épisodes paroxystiques), ne se produisent pas.

Enfin, le 13 mai 2022, une nouvelle "explosion majeure" s'est produite sur le volcan Stromboli, c'est-à-dire une activité éruptive de plus grande intensité que l'activité strombolienne ordinaire, avec 6 explosions très rapprochées dans la zone du cratère centre-sud.