Météo été 2019 : juillet très chaud et déjà deux canicules !

La France connaît cette année un été exceptionnellement chaud avec de nombreux records de chaleur et déjà deux canicules depuis le début de l'été météorologique.

Marc Hay Marc Hay 04 Août 2019 - 02:00 UTC
juillet
Juillet 2019 : 4ème rang des mois de juillet les plus chauds en France depuis 1900.

Le mois de juillet 2019 vient de s'achever et Météo France tire déjà les conclusions de ce mois de juillet 2019. Ce mois termine donc au 4ème rang des mois de juillet les plus chauds en France depuis au moins 1900. Le mois de juillet le plus chaud jamais enregistré en France remonte à 2006 avec une température moyenne mensuelle nationale de 24.4°C (+ 3.6°C par rapport à la moyenne). Avec une température moyenne mensuelle nationale de 23.0°C, juillet 2019 affiche un excédent de +2.2°C.

Déjà deux canicules !

Depuis le début de l'été météorologique, pas moins de deux canicules exceptionnelles ont déjà touché l'hexagone. Celle de fin juin a d'ailleurs pulvérisé le record national absolu de chaleur jamais enregistré avec une température exceptionnelle de 46.0 degrés relevée le 28 juin 2019 dans la commune de Verargues dans le département de l'Hérault. Les très fortes chaleurs ont également concerné les régions au nord de la Loire avec une température exceptionnelle de 42.0 degrés le samedi 29 juin 2019 dernier à Saumur (49).

La canicule de juillet 2019 entre le 21 et le 26 juillet a été plutôt courte (6 jours) mais exceptionnelle. La France a d'ailleurs connu sa journée la plus chaude le jeudi 25 juillet 2019 avec un indicateur national thermique de 29.4°C, ex-æquo avec le 5 aout 2003 (canicule meurtrière qui avait engendré la mort de 15 000 personnes). Durant cette canicule, de nombreux records de chaleur ont été pulvérisés. Paris a par exemple enregistré une température de 42.6°C le jeudi 25 juillet 2019. Le précédent record de 40.4°C remontait à juillet 1947.

Lille
41.5°C à Lille le 25 juillet 2019 dernier.

La barre des 40 degrés a été franchie dans de très nombreuses villes durant cette journée du 25 juillet. La ville de Lille a enregistré une température exceptionnelle de 41.5°C à 16 heures pulvérisant de près de 4 degrés son précédent record de chaleur (37.6°C le 27 juillet 2018). Les côtes de la Manche ont également enregistré des températures exceptionnellement chaudes puisque la barre des 40 degrés à également été franchie durant cette journée du 25 juillet à Dunkerque ou Dieppe.

Le réchauffement climatique responsable ?

World Weather Attribution a très récemment publié une étude montrant que le changement climatique d'origine anthropique avait largement été identifié durant la canicule exceptionnelle de juillet 2019 (comme celle de fin juin 2019). Les premières conclusions de cette étude montrent que la canicule que nous venons de vivre est totalement inédite avec une durée de retour entre 50 et 150 ans. Pire encore, cette étude révèle que dans un climat non modifié par l'homme, cette canicule n'aurait très certainement jamais vu le jour avec une durée de retour de l'ordre de 1000 ans.

Des recherches menées par le Centre National de Recherches Météorologiques (CNRM) montrent qu'à l'horizon 2040, une vague de chaleur comparable à celle de fin juillet deviendra 4 fois plus probable. Selon Aurélien Ribes, chercheur Météo-France au Centre National de Recherches Météorologiques (CNRM), "l'intensité d'un événement aussi probable que 2019 sera augmentée d'environ 1,2°C (entre 0,5°C et 2°C)".

Publicité