StoreWindows10

Arrivée du froid : l’hiver passe à l’offensive !

Après les records de douceur du début de semaine, l’ambiance va radicalement changer à partir de dimanche avec la mise en place d’un flux d’est qui va faire fortement baisser les températures. Elles perdront jusqu’à 10°C en quelques jours.

Guillaume Woznica Guillaume Woznica 17 Nov 2018 - 06:34 UTC
Après les brouillards de l'automne, le froid de l'hiver va s'inviter à Paris et en France.
Après les brouillards de l'automne, le froid de l'hiver va s'inviter à Paris et en France.

Alors que le flux était encore orienté au secteur sud cette semaine, le vent va changer d’orientation pour passer à l’est à partir de dimanche. C’est la conséquence directe de la remontée de l’anticyclone vers la Scandinavie qui va ainsi drainer une masse d’air froid en provenance de Russie jusqu’à l’ouest de l’Europe. Si la situation attendue n’a rien d’exceptionnel pour cette période de l’année, c’est en revanche l’aspect brutal du changement qui sera remarquable.

Des températures dignes d’un mois de janvier

Dès dimanche après-midi, les températures repasseront en-dessous des valeurs dites de saison. Les maximales ne dépasseront plus 7 à 8°C au nord de la Seine alors qu’elles atteindront encore une quinzaine de degrés dans le sud-ouest. Lundi, les thermomètres perdront à nouveau 2 à 3°C mais c’est surtout entre mardi et mercredi où l’atmosphère sera la plus froide avec des températures inférieures à un niveau d’après-midi de janvier ! Il ne fera pas plus de 3 à 4°C dans le Grand Est et en Auvergne-Rhône-Alpes, 5°C du centre au nord du pays en passant par l’Île-de-France et 6°C dans le nord-ouest.

Le ressenti sera encore plus hivernal en raison d’un vent de nord-est sensible et particulièrement désagréable. Dans le même temps, les gelées gagneront du terrain et s’accentueront avec souvent entre -5 et -2°C sous abri en plaine et jusqu’à -10°C en montagne. Seules les zones littorales devraient être épargnées par ces températures négatives.

Vers un temps froid durable ?

Si la baisse des températures sera aussi brutale que lors du coup de froid de la fin octobre, cette offensive hivernale sera en revanche plus durable. Malgré une probable remontée du mercure en deuxième partie de semaine par le sud du pays, les thermomètres devraient conserver un niveau hivernal ou proche des normales de saison jusqu’à la fin du mois.

Certains modèles numériques envisagent même la poursuite d’un temps modérément froid en première quinzaine de décembre. De quoi remettre en cause la prévision « douce » de l’hiver ? Pas si sûr car selon les dernières tendances saisonnières, la majorité des scénarios maintient des températures supérieures aux normales de saison en décembre et en janvier. Les prochaines semaines seront d’autant plus intéressantes que cette année 2018 est toujours en course pour être l’année la plus chaude depuis le début des relevés météo… À suivre !
Publicité