Jusqu’à -10°C, neige en plaine : une arrivée fracassante de l'hiver !

Alors que ce mardi 1er décembre marque officiellement le début de l’hiver météorologique, le temps a radicalement changé avec l’arrivée d’un froid vif dès lundi puis les premières chutes de neige jusqu’en plaine ces dernières heures dans le nord-est.

Si novembre a été particulièrement doux avec des valeurs situées en moyenne +1,9°C au-dessus des normales de saison, ce dernier mois de l’automne météorologique s’est terminé avec l’arrivée d’une masse d’air froid. Dans le même temps une perturbation descendant de mer du Nord a traversé le pays, du nord vers le sud, occasionnant ainsi des précipitations hivernales, sous formes de pluies verglaçantes voire de neige jusqu’en plaine. Une vigilance orange avait d’ailleurs été émise sur 4 départements du Grand Est.

Dans la nuit de lundi à mardi, les petites pluies du front ont gagné le quart nord-est du pays. Avec un air légèrement radouci en altitude mais des températures faiblement négatives au sol, ces précipitations ont formé des plaques de glace au sol entre les Ardennes et le nord de la Lorraine. Ce verglas annoncé n’a toutefois pas engendré de difficultés majeures sur les axes de circulation, les services des routes départementaux ayant anticipé en salant une grande partie du réseau principal et secondaire. De plus, les valeurs des thermomètres redevenant assez vite faiblement positives, le risque a disparu en deuxième partie de nuit.

Plus à l’est et notamment en Alsace, l’air froid a davantage résisté et c’est ainsi la neige qui est tombée jusqu’à très basse altitude. Dès 250 ou 300 mètres, les flocons ont blanchi les sols de la région et une couche de l’ordre de 2 à 4 cm s’est formée entre le milieu de nuit et le début de journée. Avec une température légèrement inférieure à 1°C, la neige s’invitée jusque dans les rues de la capitale alsacienne. Strasbourg a ainsi vu pour la 1ère fois de l’hiver ses toits, ses trottoirs et ses parcs blanchir légèrement.

En fin de nuit, les précipitations neigeuses ont gagné la Franche-Comté et le nord de la région Rhône-Alpes. Dès 300 à 400 mètres, la neige a tenu au sol. Dans le Haut-Doubs, les quantités ont ponctuellement dépassé les 5 cm alors que le verglas rendait là-aussi les conditions de circulation localement délicates. Un car scolaire transportait une trentaine d’adolescents âgés de 13 à 16 ans s’est d’ailleurs renversé à Labergement Sainte-Marie (Doubs). Plusieurs blessés légers sont à déplorer selon la gendarmerie.

Cette dégradation neigeuse intervient 24 heures après l’arrivée d’une masse d’air froid. Dans la nuit de dimanche à lundi, le mercure s’est abaissé jusqu’à -10°C localement en Champagne, les gelées concernant plus largement les trois quarts du pays. Avec -9,9°C enregistrés ce 30 novembre à Mourmelon-Le-Grand, c’est la température la plus basse relevée en plaine de tout l'hiver dernier en France et jusqu’à présent, la valeur la plus froide à basse altitude de l’année 2020.