tameteo.com

Insolite : les abeilles se donnent la mort lors des vagues de chaleur

Rien de plus normal à observer des abeilles semblant avoir "explosé"... Des chercheurs de Colombie-Britannique, au Canada, ont en effet montré que lorsque les températures deviennent trop élevées, les abeilles se donnent la mort volontairement en expulsant leur abdomen.

Abeille butine fleur
Après 6 heures d'exposition à une température de 42°C, la moitié des abeilles meurent de stress thermique.

Insolite, étonnant, inquiétant… Des chercheurs de Colombie-Britannique, au Canada, ont observé des colonies d'abeilles se donner la mort lors d'épisodes de forte chaleur, en expulsant volontairement leur abdomen. Cet acte serait le dernier réalisé par l'abeille avant de mourir de chaud, une sorte de "suicide".

Le stress thermique, fatal aux abeilles

"Lorsque les abeilles meurent sous l'effet d'un choc, elles expulsent spontanément leur abdomen", a déclaré le Dr McAfee, une des chercheurs de l'étude. "Elles ont cet endophallus élaboré qui sort et a à peu près la taille de leur propre abdomen. C'est assez extrême."

Dans cette région du Canada, une vague de chaleur a tué la moitié des abeilles de certains apiculteurs en 2021. Exposées à des températures qu'elles n'ont pas l'habitude de vivre, certaines abeilles ont été victimes de stress thermique : elles sont devenues stressées jusqu'à en mourir.

Selon ces chercheurs, la moitié des abeilles meurent de cette manière après 6 heures d'exposition à une température de 42°C, mais les plus sensibles meurent dès 2 heures d'exposition. La reproduction des ces insectes pollinisateurs est aussi affectée, avec des chances de succès réduites de moitié pendant l'accouplement des reines.

Quelles solutions face au réchauffement ?

Alors que la population d'abeilles, pollinisatrices essentielles pour la production mondiale de nourriture, a diminué de 25% en 30 ans, l'inquiétude règne chez les apiculteurs. L'accentuation du réchauffement climatique pourrait accroître les "suicides" d'abeilles, avec la multiplication des canicules, comme en France en 2019/2020/2022.

Pendant un épisode de canicule, les chercheurs canadiens ont essayé plusieurs méthodes pour refroidir les ruches et faire baisser la mortalité des abeilles. L'une d'entre elles consiste à installer une mangeoire remplie de sirop de sucre, qui agit comme une station de refroidissement. Les abeilles vont naturellement aller chercher de l'eau pour se refroidir après avoir avalé le sirop.

Mais la méthode la plus efficace consiste à installer des couvercles en polystyrène sur les ruches. Ce système aboutit à une baisse de 3,5°C de la température de la ruche, ainsi qu'à une stabilisation de celle-ci : il fait alors plus chaud la nuit et plus frais la journée dans la ruche. Cette isolation pourrait donc aussi être utilisée pour protéger les abeilles du froid pendant l'hiver.