tameteo.com

Incroyable découverte : le navire Endurance retrouvé en Antarctique !

La découverte du navire d'Ernest Shackleton a été annoncée mercredi. L'Endurance se trouvait dans les profondeurs de la mer de Weddell, en Antarctique, depuis plus de cent ans, sans aucune trace - jusqu'à aujourd'hui. Découvrez son histoire fascinante ici.

Endurance
Après 107 ans, l'Endurance, le navire de l'explorateur Shackleton qui a coulé en Antarctique, a été retrouvé. Crédit : Falklands Maritime Heritage Trust/National Geographic.

Le projet sous-marin le plus complexe de l'histoire s'est soldé par une réussite ! L'épave, qui était un mystère depuis 107 ans, a finalement été découverte par l'expédition nommée Endurance22. Dans un communiqué, le groupe de chercheurs a confirmé mercredi (09) la localisation de l'épave de l'Endurance, le navire de l'explorateur Ernest Shackleton, à une profondeur de 3 008 mètres dans la mer de Weddell.

La zone de recherche, décrite par Shackleton lui-même comme "la pire partie de la pire mer du monde", a été balayée par deux drones sous-marins à la pointe de la technologie. L'Endurance a été retrouvé à environ 6 kilomètres au sud de la position où il a été piégé dans la glace, comme l'a rapporté le capitaine du navire de l'époque, Frank Worsley, avant que lui et son équipage ne doivent l'abandonner.

Aiguilles S.A. II
Il s'agissait du navire sud-africain de recherche polaire et de logistique de l'expédition. Crédit : Falklands Maritime Heritage Trust / Nick Birtwistle.

Pendant l'exploration, l'équipe était à bord du S.A. Agulhas II, un brise-glace sud-africain parti du Cap. Malgré les conditions extrêmes du voyage sur la banquise, battus par des vents violents et des températures inférieures à -18°C, ils ont atteint leur objectif principal. Selon le Dr John Shears, chercheur principal, la recherche de l'Endurance a été la plus difficile des recherches d'épaves au monde.

Endurance22 garantit que l'épave est protégée en tant que site et monument historique en vertu du traité sur l'Antarctique, ce qui empêche de la toucher ou de la perturber pendant le processus d'inspection et de tournage. La vidéo montre l'excellent état de conservation de l'épave de l'Endurance, incroyable pour un navire écrasé par la glace de mer qui a coulé en 1915.

Il est difficile de croire qu'un navire qui a fait naufrage il y a plus d'un siècle soit toujours dans le même état que la dernière fois qu'il a été vu. "Il se dresse droit, très fier sur le fond marin, intact, dans un état de conservation fantastique", a décrit Mensun Bound, directeur de l'exploration organisée par le Falklands Maritime Heritage Trust. Il a ajouté : "Vous pouvez même lire son nom 'Endurance' dans un arc sur la poupe. Le gouvernail reste en bon état et certains équipements sont encore empilés contre le rail, comme s'il avait été récemment abandonné.

Endurance : l'histoire d'un naufrage

L'expédition transantarctique impériale de Shackleton (1914 - 1917) était une tentative de première traversée terrestre du continent antarctique. Plus qu'une aventure, c'est une odyssée de deux ans qui s'est soldée par un échec, mais le voyage mystique de Shackleton est entré dans l'histoire. L'expédition ne s'attendait pas à rencontrer une glace aussi dense : en conséquence, le navire n'a pas pu progresser davantage et, le 18 janvier 1915, il est resté prisonnier des glaces de la mer de Weddell.

Endurance 1915
En janvier 1915, il est prisonnier des glaces et pendant des mois, on tente de remonter l'Endurance, mais en vain. Photo prise par Frank Hurley.

L'histoire de la survie des 28 membres de l'expédition est l'une des meilleures histoires polaires. Avec très peu de ressources, les hommes ont réussi à atteindre l'île des éléphants. L'un des canots de sauvetage est envoyé en Géorgie du Sud pour prévenir du naufrage. En août 1916, le reste de l'équipage a été secouru à l'île des éléphants.

La science derrière la recherche

Ces recherches ont également permis d'analyser les effets du changement climatique sur la glace de mer de l'Antarctique. Stefanie Arndt, chercheuse à l'Institut Alfred Wegener en Allemagne, a annoncé qu'un "nombre incroyable" de 630 échantillons de glace et de neige avaient été collectés.

En outre, plusieurs ballons-sondes ont été lancés dans l'atmosphère et des bouées météorologiques dérivantes ont été déployées dans la mer de Weddell, l'une des régions du monde les moins étudiées. Cela aidera l'OMM à collecter et à partager les données météorologiques dans le monde entier, a confirmé l'équipe d'Endurance22.