StoreWindows10

Inondations dans le sud : conséquence du réchauffement climatique ?

La pluie est de retour ce jeudi sur l'Aude, quelques jours seulement après les inondations catastrophiques qui ont touché la zone. Ces épisodes méditerranéens sont-ils le fruit du réchauffement climatique ?

Clément Meirone Clément Meirone 18 Oct 2018 - 04:46 UTC
orage pluie
Il n'est pas rare du tout d'observer des épisodes pluvio-orageux à cette époque de l'année sur les régions méditerranéennes.

La pluie est de retour ce jeudi sur le Languedoc-Roussillon. D'abord soutenues en matinée, les précipitations se calmeront dans le courant de l'après-midi, et ne devraient pas apporter de cumuls très importants. Rien à voir donc, avec les inondations catastrophiques qui ont touché les alentours de Trèbes, dans la nuit de dimanche à lundi.

Alors que le département de l'Aude et ses habitants commencent tout juste à panser leurs plaies, une question se pose légitiment. Ces épisodes fortement pluvieux en Méditerranée sont-ils la conséquence directe du réchauffement climatique ? Éléments de réponse.

Les épisodes méditerranéens ont toujours existé

Les épisodes pluvio-orageux qui concernent le pourtour méditerranéen ne sont pas nouveaux. Ils se forment à la fin de l'été, lorsque la température de la mer Méditerranée est la plus élevée. L'air chaud et humide apporté par des vents du sud, se confronte alors à de l'air froid en altitude. Cette situation aboutie à la formation de nuages d'orages.

Ces orages peuvent ensuite se retrouver bloqués par le relief des Cévennes. On parle alors d'épisodes cévenols. Pour le cas spécifique de l'Aude, on parle plutôt d'épisode méditerranéen. Des orages se sont formés sur la zone, et ont stationné pendant des heures, tout en se régénérant sans cesse. Les sols n'ont alors pas eu le temps d'absorber toute l'eau, qui a fini par inonder les villes et les villages aux alentours.

Ces épisodes sont le fruit d'une situation météorologique qui fait partie intégrante du climat méditerranéen. Ils ont toujours existé. Pour preuve, on retrouve certaines traces de ces épisodes dès la fin du Moyen-Âge dans les archives départementales du Gard. En revanche, c'est seulement depuis l'urbanisation croissante du territoire que les conséquences sont davantage visibles. D'ailleurs, la catastrophe de Vaison-la-Romaine en 1992, qui avait fait 49 morts, a fait office d'électrochoc au sein de la société.

L'impact du réchauffement climatique

S'ils ont toujours existé, ces épisodes méditerranéens sont toutefois impactés par le réchauffement climatique, comme l'ensemble du climat en général. Selon les chercheurs de Météo France, ces épisodes pluvieux pourraient devenir progressivement plus intenses et plus fréquents. Mais les incertitudes restent grandes.

Ce qui est certain, c'est que l'accroissement du nombre de jours de sécheresse dans les régions méditerranéennes n'est pas une bonne nouvelle pour faire face à ces épisodes pluvieux. En effet, des sols très secs absorbent extrêmement mal la pluie, qui risque donc de ruisseler encore davantage.

De plus, un climat plus aride risque de modifier ou de faire disparaître une partie de la végétation, qui ne pourra donc plus jouer son rôle "tampon" face aux crues.

Publicité