Chaleur ce week-end : peut-on parler d'été indien ?

Soleil et chaleur s’installent ce week-end dans de nombreuses régions et tout particulièrement dimanche. Pour autant va t-on vivre un été indien ? Quels sont ses caractéristiques ?

Virginie Hilssone Virginie Hilssone 12 Oct 2019 - 03:00 UTC
Chaleur
Chaleur sur tout le pays ce dimanche.

Après un début de semaine très perturbé et pluvieux, le temps est redevenu beaucoup plus calme depuis jeudi grâce à des conditions anticycloniques qui se sont installés couplés à un flux de sud. En conséquence, les perturbations ont donc été rejetées vers le nord et la chaleur revient sur les deux tiers sud du pays. Ainsi, on pourra “presque” affirmer que l’on vit une période d’été indien.

Presque car, déjà, ce terme reste impropre à la France et théoriquement réservé à l’Amérique du nord qui connait un climat continental et bien différent de la France. L' expression "été indien" (« indian summer » en anglais) est d’ailleurs apparue à la fin du 18e siècle en Pennsylvanie. En France, avant que Joe Dassin ne le popularise, l'été indien était plutôt qualifié d'été de la Saint-Denis . En Italie, on parle d'été de la Saint-Martin, en Suède, d'été de la Toussaint, en Angleterre, d'été de la Saint-Luc et en Espagne, d'été de la Saint-Michel. Et de plus, certaines conditions ne seront pas totalement remplies.

C’est quoi l’été indien ?

L'été indien correspond en effet à une période de redoux, survenant au cœur de l'automne, après les premières gelées et avant l'arrivée de l'hiver. Les journées sont largement ensoleillées, avec des températures en journée bien supérieures à la normale et des températures de nuit sensiblement dans les moyennes de saison. Il est d'ailleurs communément admis qu'un "été indien" dure au moins trois journées durant lesquelles la température mesurée dépasse d'au moins 5°C les normales de saison avec un ciel limpide, et qu'il n'y a donc pas de précipitation ou en tout cas très peu (moins de 5 mm par jour).

Jusqu'à 25 degrés en Île-de-France et 30°C en Aquitaine !
Jusqu'à 25 degrés en Île-de-France et 30°C en Aquitaine !

Toutes les conditions ne seront pas rassemblées

Toutes ces caractéristiques ne seront donc pas tout à fait rassemblées ce week-end. Samedi, le ciel ne sera pas parfaitement dégagé partout : quelques averses seront présentes dans le sud-ouest avec toujours beaucoup de grisaille près des bords de Manches et des orages pourraient même éclater de façon dispersés l'après-midi dans le nord-est. C'est finalement dimanche, que le soleil brillera dans de nombreuses régions avant qu'une perturbation ne ramène la pluie lundi, ce qui ne représente donc en réalité qu'une seule belle journée au compteur.

Coté températures, elles dépasseront jusqu’à 7°C les moyennes de saison, avec un pic de chaleur attendu dans le sud-ouest où certains records de chaleur pourraient être approchés. Elles font certes, suite aux premières gelées marquées qui étaient survenues le jeudi 3 octobre au matin, mais qui n'étaient pas généralisées : elles avaient touchés presque exclusivement les régions du Grand-Est et du centre, un coup de froid qui était lié à une masse d’air frais en altitude et à un vent faible durant la nuit.

Ainsi, mis à part des températures estivales qui concerneront tout particulièrement le sud-ouest ce week-end, il ne semble pas tout à fait correct de parler d'un temps digne d'un été indien.

Publicité