tameteo.com

Noël vert : un repas de fêtes écolo !

Il n'y a pas que le sapin, la décoration et les cadeaux de Noël qui se mettent au vert cette année. Bien élaborer son menu pour le repas de fête contribue aussi à limiter notre empreinte carbone, à condition de choisir avec soin ses aliments.

Repas Noël écolo
Le meilleur conseil pour limiter votre impact carbone lors du repas de fête : consommer local, bio et de saison.


À moins d'une semaine du réveillon de Noël, tout le monde commence à se demander que va servir aux repas de fêtes. Que vous soyez déjà sensibilisé à l'alimentation durable et à l'environnement ou au contraire, novice en la matière, vous trouverez dans cet article quelques conseils pour réduire son empreinte carbone tout en se faisant plaisir lors des fêtes. Alors après le sapin et la décoration de Noël ou encore les idées cadeaux écolo, je vous propose aujourd'hui de préparer un menu écologique pour Noël.

Comment limiter notre empreinte carbone pendant les fêtes ?

Avant même de s'attaquer au menu, il est important de rappeler d'éviter d'utiliser la vaisselle jetable, même si elle est en carton. Cette vaisselle à usage unique pollue et est un véritable cauchemar écologique. Et surtout, préférez la qualité à la quantité. Noël est aussi le jour du gaspillage alimentaire, où les convives n'ont déjà plus faim après l'apéritif. Si toutefois, vous avez prévu un peu trop à manger, n'hésitez pas à partager les restes avec vos proches. Vous pouvez même anticiper et leur demander de venir avec des boites hermétiques.

Pour le repas, il est impératif de se concentrer sur des produits locaux et de saison. Leur empreinte carbone est beaucoup moins élevée que les produits industriels. Misez sur un menu végétale voire végétarien. Ce régime ne convenant pas à tout le monde, si vous prenez de la viande, choisissez-la localement, issue des fermes proches de chez vous. Pour les poissons, il vaut mieux les choisir bio ou sauvages. Oubliez donc le saumon fumé cette année si vous prévoyez des fêtes responsables car dans l'élevage industriel, ces poissons sont nourris aux farines animales et aux antibiotiques.

Des aliments bio et de saison !

Faire attention à l'impact de notre alimentation sur la planète ne veut pas dire qu'on ne peut pas se régaler. Le saumon n'est pas le poisson le plus écologique alors à la place, pensez à la truite fumée ! Toute aussi délicieuse, c'est la première espèce de poisson élevée en France, pays qui est aussi le premier producteur de truite labellisée AB (Agriculture Biologique). Et pour ceux qui n'ont pas peur de goûter, vous pourrez tester le faux gras, l'équivalent du foie gras version végétale. Pour l'accompagnement, privilégiez les légumes de saison : les cucurbitacées, carottes, champignons, poireaux, figues, châtaignes et la mâche.

Pour ceux qui n'ont pas prévu de se passer de la viande à Noël, choisissez la volaille ! Car l'élevage de gallinacés fait parti des élevages les moins polluant, contrairement au boeuf et au porc. Là encore, privilégiez un élevage bio respectueux du sol et des animaux. Et enfin, la bûche est le dessert de Noël par excellence. Au lieu de la choisir au chocolat (sauf s'il est issu du commerce bio et équitable), choisissez-la avec des fruits de saison comme les poires, pommes et agrumes. Si vous suivez ces quelques petites règles : consommer local, bio et de saison, vous devriez normalement limiter votre impact environnemental durant les fêtes de Noël.