Écotourisme : comment concilier voyage et écologie ?

Mode de transport durable, destination proche ou encore hébergement certifié responsable, tels sont les choix à faire si on veut pratiquer le tourisme durable.

Tourisme durable
En France en 2018, le secteur touristique était responsable de 11% des émissions de CO2.

L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) définit l’écotourisme comme l'une des sections du "tourisme durable" : l’écotourisme vise à minimiser l'impact du tourisme sur la planète pour préserver l'environnement sur le long terme. Le tourisme durable est principalement centré sur la découverte et la sauvegarde de la biodiversité et des écosystèmes et participe au bien-être des populations locales.

Le tourisme, une industrie polluante :

L'industrie du touristique fait partie des industries les plus polluantes au monde. Elle a un impact néfaste sur la planète. Avant la crise sanitaire, le tourisme était responsable de 11% des émissions de CO2 en France. D'après une récente étude de l'ADEME, l'Agence de la transition écologique, les émissions de gaz à effet de serre (GES) s'élevaient à 118 millions de tonnes de CO2 en 2018 en France, ce qui représente les émissions de 11 millions de français en un an.

Le tourisme dit "de masse" participe à la surconsommation des ressources naturelles. C'est aussi une menace pour les populations locales qui doivent quitter leurs régions pour céder la place à des infrastructures touristiques comme des hôtels ou encore la privatisation des plages. Bien que l'épidémie de Covid-19 ait mis un frein à l'activité touristique, le secteur de l’écotourisme - dont le terme a fait son apparition en 1970 - affiche une croissance annuelle entre 20 % et 34 % depuis les années 90.

Comment pratiquer l'écotourisme ?

Quelques conseils pour voyager de façon éco-responsables : les longs trajets en avion ou encore les croisières en bateau sont particulièrement polluants. Privilégiez le transport routier (comme le co-voiturage) ou ferroviaire pour limiter votre impact sur l'environnement. Les longues distances étant plus polluantes, mieux vaut choisir une destination proche de votre lieu de résidence ainsi qu'un hébergement responsable certifié par un label et favoriser la culture locale (goûter aux plats traditionnels, acheter l'artisanat local etc...).

Les petits gestes comptent aussi quand on veut voyager de façon écologique : gardez les mêmes gestes que chez vous (trier les déchets, éteindre la lumière). Pour préserver la faune et la flore, vous pouvez investir dans des produits naturels notamment pour votre crème solaire (dont les composants peuvent être très toxiques pour l'environnement). Vous pouvez aussi réduire votre empreinte carbone en préférant des activités comme le paddle ou le canoë plutôt que le jet-ski très mauvais pour les coraux.