Cyclone Niran : des vents jusqu'à 200km/h en Nouvelle-Calédonie !

Un cyclone tropical du nom de "Niran" a longé la Nouvelle-Calédonie ce samedi, avec des rafales proches de 200km/h par endroits. Quelques blessés légers ont été recensés, ainsi que de nombreux dégâts matériels.

cyclone
Au plus fort de l'épisode, les rafales ont atteint les 189km/h sur l'ouest de l'île.

Dans le Pacifique Sud, le cyclone tropical Niran était redouté en raison de sa puissance. Il a finalement touché la Nouvelle-Calédonie dans la journée de samedi, provoquant des rafales jusqu'à 200km/h, des vagues de 2 à 3 mètres de hauteur et des pluies très intenses sur les reliefs.

Heureusement, le plus fort du cyclone n'a fait que longer les terres ouest de Nouvelle-Calédonie. Le bilan humain reste contenu, avec 2 blessés légers selon un premier bilan. Des dégâts matériels sont à signaler, avec de nombreuses chutes d'objets et d'arbres. Des centaines de personnes ont dû être hébergées en urgence la nuit dernière.

Un cyclone potentiellement majeur

Le cyclone Niran s'est formé en milieu de semaine vers le nord-est de l'Australie, puis a pris une direction sud-est, tout en se renforçant en catégorie 4 sur l'échelle des cyclones de Pacifique Sud (classification australienne).

Les rafales les plus importantes, dépassant les 250km/h, sont heureusement restées en mer.

Les modélisations prévoyaient que Niran ne devait que longer l'ouest de la Nouvelle-Calédonie, sans vraiment rentrer dans les terres. La réalité leur a donné gain de cause puisque les rafales les plus importantes, dépassant les 250km/h, sont heureusement restées en mer.

Le littoral ouest de la Nouvelle-Calédonie a toutefois souffert de rafales proches de 200km/h, avec jusqu'à 189km/h en rafales à Nessadiou (sud-ouest de l'île). A l'aéroport de Nouméa, la capitale, les vents ont atteint 153km/h en rafales.

Des pluies très importantes ont également touché la Grande Terre, et plus principalement les reliefs, avec des cumuls dépassant les 100 mm d'eau, causant quelques inondations.

Des dégâts heureusement limités

Le passage de l’œil du cyclone au large de la Nouvelle-Calédonie a permis de contenir le bilan humain et matériel. Seuls 2 blessés légers sont à déplorer à l'heure actuelle, dont un enfant blessé par les éclats d'une baie vitrée.

Côté matériel, les dégâts sont parfois sérieux, avec de nombreux arbres déracinés et des toitures arrachées. De nombreux navires sont également échoués sur le littoral de la Grande Terre. Au plus fort de l'épisode, 20.000 personnes ont été privées d'électricités, et environ 500 personnes ont du être hébergées en urgence dans des gymnases ou des salles communales.

Ce dimanche, l'alerte cyclonique de niveau 2 (la plus élevée) était levée sur la Nouvelle-Calédonie. Les autorités locales maintiennent toutefois l'île sous "phase de sauvegarde", le temps de gérer l'après-crise.