Climat : août 2020, 4ème mois le plus chaud dans le monde

Août 2020 a été, à l'échelle mondiale, le 4ème mois d'août le plus chaud avec des températures supérieures à la moyenne et de nombreux jours avec une chaleur record selon les données du programme européen Copernicus.

L'été 2020 a été marqué par la réduction record de la glace dans l'Arctique

Comme chaque mois, le service Copernicus sur le changement climatique (C3S) mis en œuvre par le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme de la Commission européenne, a publié le bilan climatique mensuel. Ce rapport fournit des informations sur les variations de température enregistrées dans le monde par rapport à la moyenne de la période, l'étendue de la glace de mer et d'autres variables hydrologiques.

Des records du sud-ouest des États-Unis à la Sibérie

Selon ces données, août 2020 est devenu le 4ème mois d'août le plus chaud depuis que nous enregistrons constamment des températures. Il a été particulièrement chaud dans le sud-ouest des États-Unis touché par d'énormes incendies et dans le nord du Mexique. Autre zone où les températures ont été particulièrement supérieures à la moyenne, le nord-ouest de la Sibérie - une zone sur laquelle on a beaucoup écrit cet été en raison de la chaleur exceptionnelle enregistrée - et une grande partie de l'océan Arctique.

La température de l'air au-dessus des océans a également été supérieure à la moyenne, sauf dans les zones de l'hémisphère sud où les températures ont été légèrement inférieures à la moyenne.

La température d'août 2020 a été de 0,44°C plus chaude que la température moyenne de tous les mois d'août établie sur la période 1981-2020. En référence à août 2016, qui a été le plus chaud dans le monde depuis que nous disposons de données, le mois d'août 2020 a été plus froid de seulement 0,13°C.

L'été 2020 en Europe

Cet été en Europe, rapporte Copernicus, les températures ont affiché des valeurs supérieures de près de 1°C à la moyenne en Europe. Si l'on veut se consoler, malgré le fait qu'il faisait plus chaud que la moyenne, cet été fut quand même nettement moins chaud que les exceptionnels étés 2003, 2010, 2018 et 2019.

Même constat en France avec un trimestre juin-juillet-août plus chaud que la normale. L'excédent de température a atteint +1,1°C à l'échelle nationale, ce qui le classe en 6ème position des étés les plus chauds, loin derrière 2003 (+3,2°C), 2018 (+2,0°C) et 2019 (+1,7°C). C'est le début du mois d'août qui a été le plus marquant avec une canicule exceptionnelle entre le 6 et le 12. Des pointes jusqu'à 42°C ont été relevées alors que 20 départements du nord du pays avaient été placés en alerte rouge.