Alerte : la société moderne est menacée par des tempêtes solaires

Alors que le soleil va bientôt atteindre un maximum d'activité dans les prochains mois, le risque de tempête solaire de forte intensité augmente, induisant un potentiel impact majeur pour notre société moderne.

Soleil
Lors d'une forte éruption solaire, d'importantes quantités de particules chargées peuvent impacter la Terre, induisant un risque non négligeable pour nos réseaux électriques et de télécommunications

Les aurores boréales sont un phénomène particulièrement impressionnant et surtout magnifique principalement réservé aux régions polaires. Pourtant, il arrive parfois que celles-ci se produisent à des latitudes bien plus faibles sous l'influence d'importantes tempêtes solaires. Ce phénomène arrive d'ailleurs bien plus régulièrement que ce que pensaient les astronomes d'après une récente étude.

Des aurores visibles dans de nombreuses régions lors de fortes tempêtes solaires

Les aurores boréales se produisent lorsque le Soleil éjecte de la matière coronale vers l'espace et que celle-ci finit par atteindre la Terre, interagissant alors avec notre champ magnétique et les molécules présentes dans notre atmosphère. Les atomes de la haute atmosphère se retrouvent excités par les particules solaires et finissent par émettre des photons, ce qui rend donc visibles les aurores boréales aux yeux du grand public.

En général, ces aurores sont visibles près des pôles, car le champ magnétique concentre les particules solaires atteignant la Terre dans ces régions. Toutefois, lors de fortes tempêtes solaires, les aurores s'étendent et deviennent visibles à des latitudes bien plus basses comme ce fut régulièrement le cas ces derniers mois. Au début du mois de novembre dernier, des aurores ont par exemple pu être visibles temporairement jusque dans le Sud de la France.

C'est notamment lorsque l'activité du soleil est importante, comme c'est le cas actuellement, que ces aurores sont visibles sur de plus nombreuses régions et pas seulement près des pôles. Lors de ces périodes de forte activité, la Terre est en effet plus souvent touchée par des tempêtes solaires plus ou moins importantes. Toutefois, les tempêtes majeures atteignant la Terre restent relativement rares, du moins c'est ce que l'on pensait jusqu'à récemment.

Une équipe internationale de chercheurs a en effet pu mettre en avant que ce type d’événement est en effet plus fréquent que ce qu'on pensait et que d'importantes tempêtes solaires avaient touché la Terre par le passé. Par exemple, la tempête de Carrington en septembre 1859 avait engendré des aurores boréales sur tout l’hémisphère Nord jusqu'à des latitudes aussi basses que le Panama et les écris rapportent qu'il était possible de lire un journal en pleine nuit tant la lumière qu'elles avaient engendré s'était montrée importante.

En février 1872, la tempête de Chapman-Silverman avait elle aussi engendré des aurores boréales particulièrement étendues avec des observations effectuées jusqu'à Bombay en Inde ou même jusqu'au Soudan ! De plus, cette tempête particulièrement importante avait été éjectée du soleil depuis un groupe de tâches solaires de taille tout à fait modeste, ce qui a beaucoup surpris les scientifiques.

Un risque pour la société moderne

De tels événements aussi intenses restent relativement peu fréquents à l'échelle d'une vie humaine mais les études menées sur les tempêtes passées ont révélé que celles-ci survenaient tout de même plus régulièrement que ce que les astronomes imaginaient. Par exemple, ceux-ci ont pu identifier la survenue de trois super tempêtes de ce type entre 1859 et 1920.

Or, si les tempêtes décrites précédemment n'ont eu que peu d'impacts sur les sociétés de cette époque, leur survenue aurait aujourd'hui des conséquences bien plus lourdes sur l'humanité. En effet, les tempêtes solaires ne sont pas seulement accompagnées d'un spectacle magnifique lié aux aurores, mais également d'une multitude de particules magnétiques pouvant durement toucher nos réseaux électriques et de télécommunications.

D'après certains chercheurs, si une tempête d'intensité similaire à celle de 1859 touchait aujourd'hui la Terre, les surtensions provoquées par les particules magnétiques pourraient provoquer un véritable blackout planétaire, sachant que notre société repose aujourd'hui quasi exclusivement sur son réseau électrique, qui structure notre information, notre communication et toutes nos technologies numériques.

Selon un rapport financé par la NASA, l'effondrement du réseau électrique pourrait provoquer des pannes en cascades. La distribution d’eau serait affectée en quelques heures, la nourriture périssable et les médicaments serait perdus en 12 à 24 heures, le chauffage, l’air conditionné, le traitement des eaux usées, les services téléphoniques, la distribution de carburant, certains oléoducs et gazoducs ainsi que les satellites devraient également être affectés, impactant donc durement notre société pendant un laps de temps plus ou moins long.

Personne ne sait néanmoins quand la prochaine puissante tempête solaire nous touchera même si de nombreux moyens de surveillance du soleil sont aujourd'hui mis en place par les différentes organisations spatiales à travers le monde. Tout ce que nous savons c'est que ce risque est plus important lors des maximums d'activité de notre étoile, maximum qui devrait d'ailleurs être atteint dans les prochains mois.

Ces réseaux de surveillance de plus en plus perfectionnés pourront néanmoins permettre, en cas de forte tempête se dirigeant vers la Terre, d'anticiper d'au moins quelques heures l'impact avec notre planète afin de pouvoir protéger une partie de nos communications, satellites GPS, réseaux électriques et Internet, permettant peut-être de limiter les conséquences potentielles.

Vidéos marquantes