Tendance octobre : à quoi va ressembler la météo en France ?

Après les fortes chaleurs et la sécheresse persistantes durant les 20 premiers jours de septembre, un changement radical de temps s'est opéré avec un véritable plongeon dans l'automne. Cette tendance fraîche et humide va-t-elle se maintenir ces prochaines semaines ? Réponse dans cet article.

Ce mois d'octobre sera synonyme du retour des perturbations atlantiques dans une atmosphère de plus en plus douce.
Ce mois d'octobre sera synonyme du retour des perturbations atlantiques dans une atmosphère de plus en plus douce.

Malgré l'installation de conditions automnales ces derniers jours, septembre 2020 est entré dans les annales de la météo avec de nombreux records de chaleur battus en milieu de mois alors que 79 départements restent concernés par des restrictions d'usage de l'eau. La sécheresse reste donc d'actualité en ce 16ème mois consécutif plus chaud que la normale. Mais la situation est en train de changer, l'anticyclone s'étant rétracté au profit des dépressions apportant pluies, vent, fraîcheur et même neige en montagne. Cette composante sera aussi au programme de ce début d'octobre et même probablement au-delà...

Un début octobre frais, humide et venté

Après le petit répit de ce début de semaine, les perturbations seront de retour entre mercredi 30 et jeudi 1er octobre. Des pluies modérées traverseront ainsi le pays, n'épargnant que les régions du sud-est. À partir de vendredi, les conditions deviendront très agitées avec l'arrivée d'une dépression qui tournicotera pendant 48 heures entre les îles britanniques et les côtes de la Manche. Elle apportera des pluies abondantes sur quasiment tout le pays, de nouvelles chutes de neige sur les Pyrénées et les Alpes et des températures en baisse, repassant en dessous des normales l'après-midi. Le risque de coup de vent sera également à surveiller pour les côtes du nord-ouest avec des rafales dépassant les 100 km/h dans un contexte de coefficients de marée élevés (87/88).

Le flux d'ouest voire sud-ouest se maintiendra durant la semaine du 5 au 11 octobre avec la poursuite d'un défilé de perturbations pluvieuses venues de l'Atlantique. Les moitiés ouest et nord seront les plus arrosées alors que les précipitations éviteront le sud-est où mistral et tramontane souffleront fort, permettant ainsi au ciel dégagé de se maintenir. Côté températures, les valeurs seront inférieures des normales de saison en début de semaine avant de repartir à la hausse. Les minimales comme les maximales retrouveront alors un niveau plus conforme pour un mois d'octobre avec souvent de 15 à 22°C l'après-midi, du nord au sud.

Vers une deuxième quinzaine plus douce ?

La semaine du 12 au 18 octobre verra probablement l'installation de hautes pressions sur le continent européen. Elles s'étireront des Açores jusqu'à la Russie, la France se situera donc en bordure de cet anticyclone. Un temps généralement sec dominera des Pyrénées aux frontières de l'est, repoussant ainsi la fin de la longue période de sécheresse dans ces régions. Plus au nord et à l'ouest, les perturbations britanniques pourront donner quelques pluies épisodiquement. Avec un flux généralement orienté au secteur sud-ouest, les températures se situeront au-dessus des normales de saison avec un excédent de l'ordre de +1,5 à +2°C à l'échelle nationale.

La situation ne devrait pas évoluer au cours de la dernière décade du mois d'octobre avec le maintien de ces courants d'ouest à sud-ouest, synonymes d'humidité et de douceur. De vigoureuses perturbations atlantiques pourront ainsi à nouveau traverser le pays, y compris jusqu'en Méditerranée. Les températures se maintiendront également au-dessus des valeurs dites de saison. La neige tombée en abondance sur les reliefs au cours des derniers jours ne tiendra donc pas longtemps alors que ce mois d'octobre s'annonce dans son ensemble plus doux et surtout plus humide que la normale, une bonne nouvelle venant alimenter l'espoir d'une issue proche pour la sécheresse exceptionnelle toujours en cours.