Tempête Barbara : épisode cévenol, vents jusqu'à 180 km/h dès ce mardi

Les conditions météo se dégradent fortement à partir d'aujourd'hui en liaison avec la dépression Barbara. Elle va générer un épisode de fortes pluies sur les Cévennes alors que le vent soufflera en tempête dans plusieurs régions.

La dépression Barbara va générer des fortes pluies sur les Cévennes et des vents tempétueux dans le sud et l'ouest du pays.
La dépression Barbara va générer des fortes pluies sur les Cévennes et des vents tempétueux dans le sud et l'ouest du pays.

En liaison avec la dépression Barbara qui va rapidement se former puis se creuser entre ce mardi soir et mercredi, les conditions météo vont fortement se dégrader au cours des prochaines heures. D'une part, un épisode de fortes pluies régulières va se mettre en place sur le sud du Massif Central, générant des cumuls de pluies importants d'ici vendredi.

D'autre part, le vent de secteur sud à sud-est va souffler de plus en plus fort. Au cours de la journée de mercredi, les rafales pourront atteindre les 180 km/h sur les crêtes pyrénéennes, 120 km/h dans le domaine de l'autan et entre 100 et 120 km/h sur les Pays-de-la-Loire, lorsque Barbara transitera entre le golfe de Gascogne et les côtes de la Manche.

Des cumuls de pluies jusqu'à 300 mm en 4 jours

En cette saison automnale, la mise en place d'un flux de secteur sud s'accompagne généralement de fortes pluies dans les régions méditerranéennes. Ainsi, pour la 3ème fois depuis la mi-septembre, un épisode d'intempéries est attendu entre ce mardi et vendredi. Il s'agira d'un épisode cévenol classique, ce qui signifie qu'il concernera essentiellement le relief entre l'ouest de l'Hérault et du Gard, le sud-est de l'Aveyron et de la Lozère et le sud-ouest de l'Ardèche. Les pluies régulières seront d'abord faibles et orographiques, ne concernant donc que les zones de reliefs. Elles se mettent en place ce mardi pour ensuite se renforcer sensiblement mercredi et jeudi avec des précipitations plus modérées.

Une intensification plus franche est attendue vendredi, les pluies touchant alors également les plaines avant de se décaler vers la Provence en cours de journée. D'ici là, les cumuls attendus sont de l'ordre de 150 à 250 mm, localement jusqu'à 300 mm soit l'équivalent de deux mois de pluies. En plaine et près du littoral, les quantités attendues seront nettement plus faibles, ne dépassant pas les 50 mm. Des réactions hydrologiques modérées sont attendues, essentiellement sur les bassins versants des Cévennes mais les conséquences devraient néanmoins rester limitées car les intensités des pluies n'engendreront pas de crue-éclair, contrairement à ce qui s'était passé dans ce secteur il y a tout juste un mois.

Vents tempétueux dans le sud et l'ouest

Autre conséquence liée à Barbara, le vent va se renforcer graduellement au cours de cette journée de mardi. Avant la fin d'après-midi, les rafales pourront ainsi atteindre 160 à 180 km/h au niveau de crêtes pyrénéennes avec localement des pointes possibles à 200 km/h mais aussi 120 à 130 km/h en moyenne montagne et jusqu'à 110 km/h par déferlement dans les vallées. En soirée et début de nuit, c'est dans le domaine de l'autan où les vents deviendront tempétueux avec des pointes à 110 voire 120 km/h entre le Midi toulousain et le Lauragais mais aussi entre le Massif Central, le Lyonnais et le val de Saône.

Avec ce flux de sud rapide, la dépression Barbara circulera très rapidement. Elle se creusera en soirée de mardi au large des côtes portugaises pour se retrouver sur le Cotentin le lendemain en fin de matinée. Dans son sillage, elle générera un violent coup de vent voire une tempête dans la nuit de mardi à mercredi entre la Vendée, la Loire-Atlantique et l'Anjou avec des rafales jusqu'à 100 voire 110 km/h dans les terres et 120 km/h sur le littoral. La Normandie et les côtes des Hauts-de-France pourront également être touchées mercredi matin avec des bourrasques atteignant ponctuellement les 100 km/h.