Météo : épisode cévenol attendu en fin de semaine

Après un week-end exceptionnel dans le sud-ouest avec des températures véritablement estivales, une chute des températures est attendue dès demain sur une large partie du pays. Des intempéries sont également redoutées pour le prochain week-end avec un éventuel épisode méditerranéen.

pluies
On surveillera en fin de semaine un possible épisode méditerranéen.

Le week-end qui vient de s'écouler a parfois été exceptionnel ! Dans le sud-ouest, les valeurs ont parfois dépassé la barre symbolique des 25 degrés (seuil de chaleur). C'est à Biarritz qu'il a fait le plus chaud avec une température exceptionnelle de 27.8°C, égalant le précédent record de 27.8°C du 8 novembre 1985. La ville de Mont-de-Marsan dans les Landes a également battu un nouveau record de chaleur avec une température de 26.7°C enregistrée hier après-midi.

Si des températures très douces sont une nouvelle fois attendues aujourd'hui avec de possibles records dans le nord-est, une chute des températures va s'amorcer dès cet après-midi par les régions du nord-ouest. On surveillera aussi en fin de semaine des remontées pluvieuses autour de la Méditerranée avec un probable épisode méditerranéen.

Une France encore coupée en deux

Ce matin, une perturbation apporte un ciel couvert et quelques pluies locales entre la Bretagne, les Pays de la Loire, la Normandie et les Hauts-de-France. D'une manière générale, le ciel est assez nuageux entre l'Aquitaine et le nord-est mais le temps reste encore sec sur ces régions. Plus au sud, les conditions restent ensoleillées malgré un voile nuageux. Des entrées maritimes concernent le pourtour méditerranéen et le littoral de la Corse. Le vent de secteur sud-ouest reste sensible sur les régions du nord-ouest avec une très grande douceur toujours à la clef.

La perturbation progressera cet après-midi vers l'intérieur des terres et apportera quelques petites pluies entre le Poitou, l'Aquitaine, l'Île-de-France et les Ardennes. Quelques éclaircies reviendront à l'arrière de la perturbation avec quelques averses toujours le long de la Manche. Le ciel restera voilé mais la luminosité belle entre les Pyrénées et les Alpes. Les nuages pourraient rester nombreux cet après-midi sur le pourtour méditerranéen.

Sous les nuages de la perturbation, les températures sont une nouvelle fois très douces ce matin sur le nord et le nord-ouest. La douceur sera encore de mise cet après-midi avec des valeurs localement 5 à 8 degrés supérieures aux normales de saison. C'est à Bordeaux qu'il devrait faire le plus doux avec 24°C. Le nord-est du pays ne sera pas en reste avec une maximale de 23°C à Strasbourg.

Plus froid dès mardi

La perturbation d'aujourd'hui poursuivra sa route mardi et apportera un ciel gris et faiblement pluvieux entre les Pyrénées, les Alpes et l'Alsace. Le temps restera gris autour de la Méditerranée avec quelques pluies faibles. Sur le reste du pays, les éclaircies alterneront avec les passages nuageux et quelques averses. Pour ce mardi, les températures perdront localement 4 à 8 degrés pour retrouver un niveau de saison. Un temps calme concernera la quasi-totalité du pays mercredi malgré un temps plus instable sur les Pyrénées avec quelques flocons au-dessus de 1000 mètres.

De belles conditions ensoleillées sont attendues entre jeudi et vendredi sur la plupart des régions. À la faveur d'un ciel dégagé la nuit, les températures le matin seront en forte baisse avec quelques petites gelées possibles dans les campagnes. Si le soleil s'imposera quasiment partout, le flux devrait progressivement basculer dès vendredi au secteur sud avec la remontée de quelques pluies autour du Languedoc-Roussillon.

Pour le prochain week-end, des pluies soutenues pourraient s'installer durablement sur le Languedoc-Roussillon. D'une manière générale, l'instabilité devrait gagner toutes les régions de l'ouest. Dimanche prochain, les fortes pluies pourraient gagner l'ensemble du pourtour méditerranéen. Si l'échéance est encore lointaine, il faudra surveiller les cumuls pluviométriques sur ces régions. Dans ce flux de sud, des pluies gagneront la plupart des régions mais les températures repasseront dans le même temps au-dessus des normales saisonnières.