La tendance météo en France jusqu'à la mi-mars

Comme chaque semaine, nous faisons le point sur l'évolution météo la plus probable en France d'ici à un mois. Quelle tendance se dessine jusqu'à la mi-mars ? Un sursaut de l'hiver est-il possible ou le printemps va-t-il définitivement s'installer ?

Nantes
Le week-end du 20/21 février sera tout l'inverse du week-end passé avec une très grande douceur !

L'atmosphère a radicalement changé d'ambiance au cours de la dernière semaine sur la France. Après une période très froide, à la limite de la vague de froid sur le nord du pays, la France baigne à nouveau dans la douceur océanique qu'elle connait si bien. Au cours des prochains jours, des températures véritablement printanières sont attendues.

Que va-t-il se passer ensuite ? Le printemps va-t-il définitivement poser ses valises, ou un sursaut hivernal est-il possible d'ici à la mi-mars ? Ensemble, nous vous proposons de prendre connaissance des évolutions météo les plus probables en France d'ici à la moitié du mois de mars, en fonction des sorties des modèles à l'heure de rédaction de cet article.

Une fin février dans la douceur

Une semaine après un week-end marqué par des températures minimales proches de -20°C dans le nord-est du pays, le week-end du 20/21 qui s'annonce sera lui printanier ! La France est désormais soumise à un flux de sud faisant remonter de l'air très doux jusqu'au nord du pays.

Sous un ciel au beau fixe, les températures seront printanières pour ne pas dire estivales samedi et dimanche sur tout le pays. On attend des pointes à 20°C dans la moitié nord et 25°C dans la moitié sud, pas loin des records absolus de chaleur pour un mois de février.

Après ce week-end printanier, une perturbation devrait réussir à pénétrer sur l'ouest du pays lundi, avant une dernière semaine de février globalement printanière. Le flux de sud-sud-ouest devrait se maintenir, apportant un temps sec sauf peut-être ponctuellement le long de l'Atlantique.

Les températures resteront très douces, flirtant avec les 20°C en milieu de semaine suivante sur le sud du pays. Pour le dernier week-end de février (27/28), une baisse des températures est attendue, sans pour autant repasser sous les normales saisonnières mais plutôt pour revenir à leurs alentours.

Un début mars proche des normales ?

Dans un premier temps, en lien avec les projections du modèle européen ECMWF, il était prévu une anomalie froide pour le début du mois de mars, avec un retour possible de conditions hivernales. Lors de sa dernière actualisation, le modèle en question a fait marche arrière et ne voit quasiment pas d'anomalie de températures pour la début mars.

Quasiment pas d'anomalie de températures pour la début mars.

En clair, il est donc attendu une baisse des températures à la toute fin du mois de février pour revenir à des niveaux plus conformes aux normales de saison. Ces températures classiques pour la saison devraient se poursuivre durant la première quinzaine de mars. Cela signifie que de petites gelées resteront possibles le matin sur le nord-est, alors que les après-midis seront plus doux.

Côté précipitations, le scénario privilégié est celui d'un début de mois assez sec, sans grande succession de perturbations.