Fortes chaleurs à l’est, orages à l’ouest : une fin de semaine agitée

La France sera au cœur d’un important conflit de masses d’air en deuxième partie de semaine, repoussant les fortes chaleurs vers l’est du pays. Plus à l’ouest, les orages s’annoncent nombreux et parfois violents durant plusieurs jours.

Ce mercredi sera la journée la plus chaude de la semaine et de ce premier épisode de l'été.
Ce mercredi sera la journée la plus chaude de la semaine et de ce premier épisode de l'été.

Après une première quinzaine de juin marquée par un temps sec et de plus en plus chaud, la configuration météo s’apprête à changer avec un anticyclone qui va s’affaisser et permettre à des zones de basses pressions présentes sur l’Atlantique de s’approcher du pays. Les régions de l’ouest seront les premières à passer sous leur influence à partir de mercredi soir. Plus à l’est, les fortes chaleurs se maintiendront un peu plus longtemps que prévu, au moins jusqu’au début du week-end.

La chaleur résiste jusqu’au week-end à l’est

Avant cela, ce mercredi sera la journée la plus chaude de la semaine et de cet épisode à l’échelle nationale avec le seuil de très forte chaleur (35°C) qui sera atteint jusque dans le nord et l’est du pays, comme à Paris, Orléans, Clermont-Ferrand, Lyon ou encore Grenoble. Ainsi, la température moyenne nationale aux heures les plus chaudes devrait afficher plus de 25°C et donc dépasser le seuil de chaleur, du jamais vu jusqu’à présent avant le 21 juin, date du solstice d’été.

Jeudi, le mercure perdra jusqu’à 10°C par rapport à la veille dans les régions proches de l’océan en raison de l’arrivée d’un air un peu plus frais. Ainsi, les thermomètres ne dépasseront plus l’après-midi les 23°C à Biarritz contre 33 la veille, 24°C à Nantes et Bordeaux ou encore 18°C à Brest et Cherbourg. Pendant ce temps, la chaleur demeurera écrasante dans l’est et pourra même encore s’accentuer avec quelque 37°C attendus dans la capitale alsacienne, 35°C dans le Dauphiné et en Lorraine ou encore 34°C pour la cité phocéenne.

Vendredi, le contraste restera le même avec souvent autour de 25°C dans l’ouest contre 30 à 35°C à l’est. Ce week-end, la chaleur n’a pas dit son dernier mot avec une nouvelle hausse prévue des régions centrales à la Méditerranée avec quelques pointes supérieures à 35°C. Dans ces régions, il faudra patienter jusqu’à lundi pour connaître une masse d’air véritablement moins étouffante.

Attention aux violents orages dans l’ouest

Sans surprise, ce conflit de masses d’air va générer plusieurs dégradations orageuses. Les premiers éclairs toucheront les plaines de l’ouest en fin d’après-midi et soirée de mercredi, depuis la Nouvelle-Aquitaine jusqu’à la Normandie, en passant par la Bretagne et les Pays-de-la-Loire. C’est dans le sud-ouest et entre la Bretagne et le Cotentin où ils seront probablement les plus violents, s’accompagnant ponctuellement de pluies intenses, de chutes de grêle et de fortes rafales de vent.

Jeudi, le risque orageux reprendra de la vigueur dans l’après-midi et la soirée, en particulier dans l’ouest, les régions centrales et jusqu’au bassin parisien. Une fois encore, ils pourront être forts et s’accompagner de phénomènes violents localisés. Même programme pour vendredi et samedi, essentiellement de l’Atlantique aux côtes de la Manche. Ce n’est qu’à partir de dimanche que ce risque se généralisera à quasiment tout le pays mais avec des orages devenant alors moins violents. D’ici là, plusieurs alertes devraient être émises en raison de cette activité électrique soutenue et des cumuls de pluies importants pouvant générer des inondations. A suivre de près…