tameteo.com

Baisse des températures : risque-t-on une vague de froid pour Noël ?

Depuis plusieurs jours et comme nous vous l’annoncions déjà en novembre, une période de temps froid se dessine pour les vacances de Noël mais celle-ci se caractérisera-t-elle par une simple baisse des températures ou une vague de froid se prépare-t-elle ? Le point sur les dernières prévisions pour la fin d’année.

Neige et froid pour Noël ? Si des conditions hivernales s'installeront la semaine prochaine, la suite pourrait être bien différente...
Neige et froid pour Noël ? Si des conditions hivernales s'installeront la semaine prochaine, la suite pourrait être bien différente...

Alors que c’est le statu quo dans le ciel depuis le début de semaine avec une large moitié nord dans la grisaille permanente et une moitié sud baignée par un soleil généreux, la situation pourrait bien changer à l’approche des fêtes de fin d’année. Si pour l’heure l’anticyclone est positionné en plein sur la France, il va progressivement remonter vers la mer du Nord et les îles britanniques au cours du week-end, annonçant une semaine prochaine franchement hivernale. Un nouveau changement de temps semble également se dessiner entre Noël et le Nouvel An mais les incertitudes sont encore nombreuses à l’heure actuelle.

Des gelées généralisées la semaine prochaine

Avec des hautes pressions se positionnant progressivement vers l’Ecosse et la mer du Nord, le flux va s’orienter à l’est ce week-end puis au nord-est en début de semaine prochaine. La principale conséquence concernera directement le mercure qui s’orientera à la baisse. Ainsi, dès lundi après-midi, les maximales ne parviendra plus à dépasser la barre des 5 ou 6°C au nord d’une ligne s’étirant de Nantes à Grenoble. La baisse se poursuivra la nuit suivante avec des minimales mardi matin qui seront quasiment partout négatives, souvent comprises entre -5 et -3°C du Massif Central au nord-est et entre -2 et 0°C dans les autres régions, exceptions faites du sud de l’Aquitaine et de l’Occitanie et du littoral méditerranéen.

En cours d’après-midi mardi et les jours suivants, si les maximales s’approcheront des 10°C dans le sud-ouest et près de la Grande Bleue, elles n’excéderont que rarement les 5°C partout ailleurs. Le risque de gel matinal disparaîtra quant à lui progressivement autour de Noël, c’est en tous cas ce que les derniers scénarios suggèrent. À noter durant cette période un vent de nord-est, la fameuse bise, qui restera faible, ne renforçant pas ainsi l’impression de froid avec un ressenti proche des valeurs relevées sous abri. Ce temps froid mais qui n’aura rien d’exceptionnel pour la saison s’accompagnera d’un temps le plus souvent ensoleillé dans la moitié sud tandis que les nuages bas seront toujours aussi récalcitrants dans les régions septentrionales.

Une période froide plus courte que prévu ?

Selon les derniers scénarios, l’anticyclone continuera de remonter en mer du Nord puis vers la Scandinavie autour de Noël, laissant ainsi le champ libre aux dépressions atlantiques. Or, qui dit influence océanique à cette période de l’année, dit douceur… Et c’est donc elle qui devrait nous accompagner durant la trêve des confiseurs, autrement dit entre le 25 décembre et le Nouvel An. Le risque de gelées durant cette période sera faible voire nul tandis que la pluie remplacera les conditions anticycloniques de la semaine précédente. Les perturbations devraient ainsi s’enchaîner, apportant des précipitations et du vent mais seules les stations à haute altitude les verront se produire sous forme de neige.

Dans la nuit de lundi à mardi prochain, le risque de gelées va progressivement se généraliser mais il devrait être très temporaire...
Dans la nuit de lundi à mardi prochain, le risque de gelées va progressivement se généraliser mais il devrait être très temporaire...

Vous l’avez compris : le risque de vague de froid qui semblait encore élevé il y a quelques jours pour la fin d’année a nettement diminué. On semble ainsi se diriger vers une période froide avant Noël qui sera tout à fait classique pour la saison et qui ne devrait pas être durable. Mais ce n’est (probablement) que partie remise car l’hiver ne fait que commencer… Il débutera précisément mardi prochain sur le calendrier !