Tempête Alex : des vents jusqu'à 186 km/h et des dégâts importants

Les rafales de vent qui ont accompagné Alex, la 1ère tempête de la saison, ont atteint des records sur le sud de la Bretagne avec jusqu'à 186 km/h relevés sur Belle-Île. Elles ont également généré des dégâts parfois importants.

Elle avait été qualifiée de "violente" par les météorologues, la tempête Alex aura tenu toutes ses promesses en Bretagne et particulièrement dans le département du Morbihan, le plus touché par les rafales de vent. Elles ont soufflé jusqu’à 186 km/h sur Belle-Île qui deviennent au passage un nouveau record absolu pour la station depuis le début des relevés en 1981. Les vents ont également atteint 157 km/h sur l’île de Groix, nouveau record pour un mois d'octobre mais aussi 131 km/h à Vannes, 2ème plus forte rafale de vent pour cette ville. Parmi les autres valeurs remarquables, on peut retenir les 116 km/h de Rennes ou les 129 km/h à Cholet (Maine-et-Loire) au passage d’une ligne de grain extrêmement marquée en milieu de nuit.

Parmi les dégâts les plus impressionnants recensés figure la toiture de ce collège de Vannes qui s'est littéralement envolée pour aller s'écraser quelques mètres plus loin. Les établissements scolaires du Morbihan resteront d'ailleurs fermés toute la journée. Au total, plus de 300 interventions des pompiers ont été comptabilisées, principalement pour des chutes d’arbres et d’objets divers et des fils électriques arrachés. Quelque 80.000 foyers du département étaient privés d'électricité en début de journée.

Sur le littoral, les vents se sont accompagnés de fortes vagues alors le passage de la tempête coïncidait avec la marée montante d'un coefficient de 86. Les bateaux, qui avaient été abrités aux fonds des ports du golfe du Morbihan, ont néanmoins été sérieusement secoués. Certains, comme du côte de Quiberon, ont même été déplacés et transportés par la puissance des rafales jusque sur les quais alentours. Une surcote modérée a également été observée sur le littoral du sud de la Bretagne jusqu'à la Vendée aux conséquences limitées.

Conséquence du passage du département en vigilance rouge, plusieurs campings avaient été évacués préventivement dans la soirée de jeudi. Parmi lesquels, celui situé à Pluneret, près d’Auray. La commune a du faire appel à la Sécurité civile pour aménager la salle des fêtes en dortoir avec des lits adaptés. Côté transports, outre les nombreuses routes coupées en raison des chutes d'arbres, la circulation des trains restait interrompue sur tout le département vendredi matin, tout comme les liaisons maritimes avec les îles de Houat, Hoëdic ou encore Belle-Île.

Si la vigilance rouge a été levée en fin de nuit, nous n'en avons pas encore terminé avec la dépression Alex qui fait désormais demi-tour en Manche pour plonger dans l'après-midi vers le Finistère. Ce département reste ainsi en vigilance orange vent violent avec des rafales de l'ordre de 130 km/h sur le littoral et 100 à 110 km/h dans l'intérieur des terres. Par ailleurs, Alex génère d'abondantes pluies sur le nord de la région Bretagne. D'ici samedi, l'équivalent d'un voire deux mois de pluie est attendu, laissant craindre des débordements de cours d'eau dans le Finistère et les Côtes-d'Armor maintenus en vigilance orange pluie-inondation.