tameteo.com

Pollution sonore : les dauphins sont obligés de crier pour communiquer !

Impossible de tenir une conversation avec quelqu'un lorsqu'il y a trop de bruit parasite autour de nous. Il en va de même pour les dauphins qui souffrent de la pollution sonore.

Pollution sonore dauphin
À cause du bruit provoqué par l'activité humaine, les dauphins sont obligés de "crier" pour communiquer entre eux.

Les dauphins sont des animaux vivant en groupe. Ils vivent en communauté ce qui leur permet de chasser, de fuir d'éventuels dangers ou encore de protéger le reste du groupe et notamment leurs petits. Tout comme les humains, les dauphins ont besoin de communication pour interagir entre les différents individus du groupe.

Mais chez les mammifères marins, la communication repose sur des échanges de sons. Or, pour se comprendre, il faut avant tout entendre et être entendu par les autres. La pollution sonore liée aux activités humaines inquiètent les scientifiques. Ils craignent que le bruit perturbe les interactions entre les dauphins comme le révèle LePoint.

Dans la nature, impossible pour les chercheurs de vérifier si cette hypothèse est vraie. Une équipe de scientifiques de l'université de Bristol, au Royaume-Uni, ont réussi à mener une expérience sur des dauphins apprivoisés par l'homme. Deux grands dauphins, Delta et Resse, du Dolphin Research Center en Floride, aux États-Unis ont participé aux recherches.

Entraînés par leurs soigneurs habituels, les deux dauphins devaient appuyer sur un bouton à tour de rôle. Dans un bassin ressemblant à un lagon, ils devaient réalisé cet exercice alors que les scientifiques diffusaient des bruits parasites de plus en plus forts. Pour l'expérience, les cétacés étaient dotés de capteurs de son et de mouvement.

Conclusions de leur enquête : les chercheurs se sont rendus compte que les dauphins doublaient quasiment la durée et l'intensité de leur sifflement lorsque le volume des bruits émis était de plus en plus fort. Ils se mettaient aussi plus souvent mis face à face. C'est comme si les deux dauphins se mettaient à crier.

"Cela nous montre que les dauphins peuvent modifier leurs vocalisations pour tenter de continuer à coopérer avec leur partenaire", explique l'une des co-auteurs de l'étude britannique, Stéphanie King. L'équipe a aussi remarqué que les mammifères marins avaient des difficultés à coordonner leurs actions lorsqu'il y avait trop de bruit ambiant.

Une mauvaise nouvelle pour cette espèce animale particulièrement sociable. Le taux de réussite de l'exercice était de 85% en conditions normales. De 77,5% avec une pollution sonore plutôt faible et diminuait à 66,5% lorsque le bruit atteignait les 150 décibels (le maximum testé lors de l'expérience). Sachant que le son d'un super cargo pétrolier se déplaçant sur l'eau peut atteindre les 200 dB.

Sauf que les résultats inquiètent les chercheurs car la pollution sonore menace la santé des dauphins : "Si le bruit rend les groupes d'animaux sauvages moins efficaces pour effectuer des actions coopératives, telles que la recherche de nourriture, cela pourrait avoir des conséquences négatives importantes sur leur santé individuelle et, in fine, sur leur population".