tameteo.com

Pollution : les aides pour vous aider à acheter un nouveau véhicule

Pour permettre le renouvellement du parc automobile, les autorités maintiennent le dispositif de bonus afin de diminuer la facture finale. D'autres aides sont proposées pour l'achat d'un deux roues. Tour d'horizon des différentes aides.

Bonus Malus
Un bonus jusqu'à 7 000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique.

Le gouvernement a très récemment dévoilé le nouveau barème du malus automobile. Ce dernier va être considérablement augmenté l'année prochaine pour inciter les automobilistes à acheter des véhicules plus propres. D'ici 2022, le malus pourra atteindre 50 000 euros sur certains modèles, de quoi considérablement impacter le prix de vente final de la voiture. Si le malus va être considérablement augmenté, le principe du bonus est pour sa part renouvelé. D'autres aides sont également proposées pour celles et ceux qui voudraient se procurer un deux roues par exemple. Tour d'horizon des différentes aides proposées en France !

Une aide de 7 000 euros ?

En France, le système du bonus/malus automobile vise à favoriser le choix d'un véhicule peu émetteur de CO2 et pénalise l'achat des modèles les plus polluants. Un décret paru en mai a d'ailleurs renforcé le bonus écologique le 1er juin 2020.
Ainsi, pour l'achat d'un véhicule électrique d'une valeur inférieure à 45 000 euros, le bonus s'élève désormais à 7 000 euros pour un particulier. Si vous décidez d'acheter un véhicule hybride rechargeable (dont le montant ne dépasse pas les 50 000 euros), un bonus de 2 000 euros est mis en place.
Par ailleurs, le gouvernement renouvèle le principe de la prime à la conversion des véhicules en 2020. En complément du bonus écologique, la mise en destruction de certains véhicules anciens ouvre droit au versement d'une prime supplémentaire, appelée aussi prime à la casse. Le droit à la prime et son montant dépendent de plusieurs facteurs : vos revenus, le type de véhicule à détruire et le nouveau véhicule que vous souhaitez acquérir. Le montant maximum de cette aide peut atteindre dans certains cas bien précis les 5 000 euros.
Si cette prime à la casse n'est pas automatiquement déduite du montant final de votre facture par le concessionnaire, vous devrez vous-même en faire la demande en ligne sur le portail www.primealaconversion.gouv.fr.

Favoriser les mobilités douces

À l'heure du Coronavirus, de grandes villes augmentent considérablement la part des pistes cyclables dans le paysage urbain. Depuis le 1er janvier 2017, les véhicules électriques à deux roues ou trois roues et quadricycles, s'ils n'utilisent pas de batterie au plomb, peuvent également bénéficier d'un bonus avantageux. L'objectif de ce bonus est bien sûr de favoriser le développement des mobilités douces afin de lutter contre la pollution atmosphérique dans les grandes agglomérations.
Une aide de 200 euros pour l'achat d'un vélo à assistance électrique
Pour les véhicules d'une puissance inférieure à 3 kilowatts, le bonus s'élève à 20% du coût d'acquisition dans la limite de 100 euros. Pour les véhicules d'une puissance supérieure à 3 kilowatts, ce bonus s'élève à 27% du coût d'acquisition dans la limite de 900 euros. Pour les vélos à assistance électrique, ce bonus s'élève à 20% du coût, dans la limite de 200 euros. Toutefois, depuis le 1er février 2018, cette aide est réservée aux ménages non imposables.