L’arrivée du froid la semaine prochaine en France va-t-elle s’accompagner de neige ? Quelles régions concernées ?

Après une longue période d'intempéries automnales, l'hiver va-t-il réellement s'inviter en cours de semaine prochaine sur la France ? A quoi devons-nous nous attendre précisément ?

Les flocons vont faire leur retour !
Les flocons vont faire leur retour !

Les conditions météo douces et humides que l’on connaît depuis plusieurs semaines ont du mal à laisser place à un air plus froid. Pour autant, de l’air froid pourra s’inviter en cours de semaine prochaine faisant baisser les températures. Regardons si risque de neige il y a et si oui, quelles altitudes et régions seraient concernées.

Flux d'Ouest puis Nord-Ouest

Dans un premier temps, le flux de Sud-Ouest à Ouest va laisser progressivement place à un air polaire maritime. Le terme polaire signifie ici l’origine de la masse d’air. Pour autant, il ne s’agira pas d’un froid glacial qui va concerner la France. Cela étant, la météo va se montrer favorable à une baisse de la limite pluie/neige.

Un air plus froid sera progressivement véhiculé dès le début de semaine sur la France.
Un air plus froid sera progressivement véhiculé dès le début de semaine sur la France.

Ce type de flux va favoriser le retour de chutes de neige régulières au niveau des montagnes alpines. En effet, la masse d’air bien que plus froide, sera encore brassée limitant de fait des chutes de neige à des altitudes inférieures à 1500-1700m. Pour autant, certaines perturbations pourront engendrer des chutes de neige tenant au sol jusque sur le massif du Jura et des Vosges.

Concernant les plaines, la météo s’annonce bien plus fraiche avec de nouveaux passages pluvieux. Cela concernera surtout l’Est et Nord-Est du pays puisqu’en se dirigeant vers le Sud-Ouest, l’anticyclone apportera un peu plus de protection face aux intempéries. Quelques chutes de neige pourraient toutefois s’observer jusque sur les Pyrénées mais, d’après les dernières tendances, rien de conséquent dans un premier temps.

Et ensuite ? Exit l’agitation ?

Au-delà de la semaine prochaine, les incertitudes sont encore très nombreuses. En effet, deux options se présentent. La première consisterait en une accentuation de l’activité dépressionnaire sur l’Atlantique. Cela viendrait alors limiter la mise en place d’un flux de Nord-Ouest puis Nord de façon durable. L’anticyclone pourrait dans ce cas venir s’installer sur l’hexagone. Une certaine douceur pourra persister avec des phénomènes d’inversions thermiques là où grisailles persistantes il y aura.

En fin de semaine prochaine, un vaste système dépressionnaire devrait se positionner sur le Nord de l'Europe.
En fin de semaine prochaine, un vaste système dépressionnaire devrait se positionner sur le Nord de l'Europe.

La seconde option, à ce jour minoritaire, serait la mise en place d’un blocage anticyclonique sur l’Atlantique Nord. Associé à une faible activité dépressionnaire près du Groenland, cela permettrait l’établissement d’un flux de Nord plus durable avec un isolement des dépressions en direction de l’Europe centrale. Des conditions hivernales possiblement jusqu’en plaine seraient de fait envisageables sur la France.

On le voit donc, la situation de la semaine prochaine au nveau atmosphérique pourra donner plus d’indications pour la toute fin de mois de novembre et tout début décembre. Tameteo.com vous tiendra informés de l’évolution des tendances et prévisions météo dans ces prochains articles. Retrouvez aussi nos prévisions météo heure par heure sur www.tameteo.com.

Vidéos marquantes