Historique : l'ouragan Iota atteint la catégorie 5 à la mi-novembre

Le 30ème système nommé de cette saison record a atteint très rapidement la catégorie supérieure, chose inhabituelle pour un mois de novembre. Ses effets se font déjà sentir dans les îles colombiennes et ce soir, il touchera terre au Nicaragua.

Après être devenu le 13ème ouragan de cette saison historique dans l'Atlantique dimanche matin (sur un total de 30 tempêtes nommées depuis le début de la saison), Iota a subi une très soudaine intensification en atteignant la catégorie 5 lundi.

Selon le NHC (le National Hurricane Center), l'ouragan majeur de catégorie 5 Iota se situe à quelques dizaines de kilomètres de l'île colombienne de Providencia et à un peu plus de 100 kilomètres à l'est / sud-est de Puerto Cabezas au Nicaragua.

L'ouragan progresse vers l'ouest à une vitesse de déplacement de 15 km/h. Des vents très violents sont enregistrés avec des rafales à plus de 260 km/h, ce qui en fait un ouragan de catégorie 5, un phénomène qui n'a pas été vu depuis 1932 dans le bassin atlantique durant un mois de novembre alors que la saison touche à sa fin.

Les conséquences de l'ouragan Iota commencent déjà à se faire sentir dans les îles colombiennes de Providencia et San Andrés, au large du Nicaragua. L'ouragan devrait toucher terre dans le nord-est du Nicaragua lundi soir. Il devrait progressivement perdre en intensité à partir de mercredi à mesure qu'il traversera l'Amérique Centrale.

Malheureusement, Iota suit une trajectoire très similaire à celle de l'ouragan Eta il y a moins de deux semaines et qui a fait au moins 120 morts. Cet ouragan avait par ailleurs provoqué de graves inondations et glissements de terrain au Guatemala, au Honduras et au Nicaragua.