Des étés de plus en plus chauds, pourrons-nous nous adapter ?

Dans certaines régions du monde, la hausse des température est telle que l'homme ne pourra bientôt plus la supporter. Des centaines de millions de personnes seraient concernés par ces conditions météorologiques mortelles.

Étés
Avec des étés de plus en plus chauds, certains points de la Terre enregistreront des températures ne conviendront bientôt plus aux humains.

Au fur et à mesure que les années passent et que les conditions de chaque été deviennent plus extrêmes dans diverses parties de la planète, des millions de personnes sont exposées aux dommages causés par le stress généré par la chaleur extrême. Ce type de stress physique peut dans des cas extrêmes conduire à l'effondrement de certains organes.

Si la chaleur peut devenir vite insupportable, les températures extrêmes sont encore plus difficiles à supporter dans les grandes agglomérations. En effet, avec une part de bitume importante, les villes restent souvent très chaudes la nuit et cela empêche aux organismes de récupérer après une chaude journée. Un rapport récent publié par la BBC souligne la réalité selon laquelle des millions de personnes vivant dans des pays sous-développés ou en développement sont exposés à la mort en raison du fait qu'ils ou qu'elles travaillent le plus souvent dans des conditions météorologiques insupportables et inadaptées à l'homme.

Dans certains pays, où les températures sont de plus en plus chaudes chaque année en été, des emplois comme travailler à l'extérieur à la ferme, travailler dans le bâtiment, ou travailler dans une usine sans système de climatisation peuvent devenir des pièges mortels. Lorsque la température dépasse les 40°C - dans des environnements de travail bien spécifiques - le ressenti peut-être parfois monter à 50°C.

Le stress thermique sera de plus en plus présent

L'étude de la BBC revient également sur l'histoire du Dr Jimmy Lee qui travaille à l'hôpital de Singapour. Jimmy Lee est médecin urgentiste et se bat chaque jour contre l'épidémie de Coronavirus. Dans ce pays très développé, l'absence de climatisation à l'hôpital répond à un problème de santé : empêcher le virus de se propager dans des environnements froids et fermés.
Calentamiento
Sur le graphique, nous pouvons voir l'évolution des températures depuis 1850 à aujourd'hui.

Le Dr Lee affirme que cette situation, aggravée par l'humidité typique de cette zone tropicale, le rend, lui et ses collègues, plus irritables et tendus dans leur travail. De cette façon, ils peuvent commettre des erreurs qui les mettent en danger. Les conditions de chaleur extrême mettent le corps humain en danger, ce qui dans de nombreux cas peut être très grave.

À mesure que les températures mondiales augmentent, l'air a une plus grande capacité à contenir de la vapeur d'eau, ce qui signifie qu'une plus grande proportion de la population sera exposée à plus de jours difficiles en raison de la combinaison de températures élevées et d'humidité, un scénario très dangereux dans les situations extrêmes.

Les humains ne sont pas prêts à subir de telles températures !

Le professeur Richard Betts appartient au UK Meteorological Office (MetOffice), et a travaillé sur des modèles informatiques qui suggèrent que le nombre de jours avec une sensation thermique supérieure à 32°C augmentera dans les prochaines années en relation directe avec les émissions de gaz à effet de serre dans l'atmosphère. Le point essentiel est que l'être humain a évolué pour s'adapter à des températures plus chaudes. Mais si les températures continuent d'augmenter dans le monde, le moment viendra où certaines zones deviendront trop chaudes pour notre corps.

chaleur intense
Dans le monde, des centaines de millions de personnes n'ont pas les moyens nécessaires pour faire face à la chaleur.

D'ici à 2100, jusqu'à 1,2 milliard de personnes pourraient souffrir de stress thermique. Pour supporter au mieux la chaleur des les zones les plus chaudes du monde, il faut boire avant de commencer le travail, faire des pauses régulières puis boire à nouveau. Mais ces différents besoins ne sont malheureusement pas satisfaits la plupart du temps.

En 2016, des travaux d'enquête menés par le journaliste John Keefe à New York ont montré comment dans des maisons sans climatisation ou dans des conditions de surpeuplement, la température restait dans des fourchettes inadaptées à l'homme même la nuit. Pour ce faire, ils ont distribué 60 capteurs de température dans le quartier de Harlem. Alors que les températures extérieures ont réussi à baisser la nuit, à l'intérieur des maisons la chaleur n'a guère évolué tout au long de la journée.