Coup de vent au nord : des rafales à plus de 120 km/h, quelques dégâts

En liaison avec la dépression Evert circulant au nord des îles britanniques ce jeudi, un fort vent d'ouest a balayé la moitié nord du pays avec des rafales atteignant le stade de la tempête dans les Hauts-de-France et occasionnant quelques dégâts.

Après un début de semaine plutôt calme, les conditions météo se sont nettement dégradées entre mercredi et jeudi, sous l'influence d'une vaste dépression circulant au nord de la Grande-Bretagne et avec une pression en son centre de 960 hPa. Conséquence : un flux d'ouest rapide s'est installé de l'Irlande à la France et des Pays-Bas à l'Angleterre avec de violentes rafales de vent à la clé, dépassant largement les 100 km/h sur les côtes et les approchant dans l'intérieur des terres de ces pays.

En France, les plus fortes bourrasques ont été relevées dans le ciel de traîne qui s'est mis en place après le passage de la perturbation, dans la matinée de jeudi. Des rafales de l'ordre de 80 à 100 km/h ont ainsi balayé la Bretagne, la Normandie, les Hauts-de-France, la région parisienne et le Grand Est. Dans les terres, elles ont atteint 102 km/h à l'aéroport de Lille (Nord), 103 km/h à Rostrenen (Côte-d'Armor), 110 km/h à Lillers (Pas-de-Calais) et jusqu'à 112 km/h à Steenvoorde (Nord). À Paris, où les parcs et jardins avaient été fermés par précaution, le vent a soufflé jusqu'à 84 km/h à la station du Parc Montsouris.

Sur le littoral, les vents les plus violents ont touché les départements du Nord et du Pas-de-Calais, placés en vigilance orange. Des pointes allant jusqu'à 126 km/h ont été enregistrées au Cap Gris-Nez, 125 km/h à Boulogne-sur-Mer ou encore 108 km/h à Dunkerque. En raison de coefficients de marée modérés (72/78), aucune submersion n'a été observée mais de grosses vagues ont tout de même déferlé sur les plages de la Manche et de la mer du Nord.

Ce coup de tabac a occasionné quelques dégâts, principalement dans les Hauts-de-France. Deux camionnettes ont ainsi été renversées par les puissantes rafales sur l'A25 entre Dunkerque et Lille. Par ailleurs, les pompiers sont intervenus à plusieurs dizaines de reprises dans ces secteurs, principalement pour mettre en sécurité du matériel menaçant de tomber, pour des chutes d'arbres ou pour des tuiles envolées. Dans le Calaisis, quelque 80 foyers ont été privés d'électricité tandis que l'effondrement d'une cheminée à Calais a fait des dégâts sur plusieurs véhicules stationnés.

Ces vents violents ont également touché la Belgique, la Hollande et la Grande-Bretagne avec une puissante équivalente à celle observée en France. Les dégâts sont ainsi restés mineurs la plupart du temps, comme aux Pays-Bas où un imposant arbre est tout de même tombé sur plusieurs véhicules, sans faire de blessés. De nombreuses toitures ont également subi les effets de la tempête Evert outre-Manche. Dans tous ces pays, une alerte de niveau orange avait été émise en prévision de cette agitation qui sera de nouveau d'actualité samedi au passage d'un deuxième coup de vent.