tameteo.com

Arrivée du froid : quels sont les risques d'une vague de froid ?

Alors que les températures sont parfois très fraîches ces derniers jours notamment dans l'Est de la France, le froid pourrait s'accentuer progressivement courant décembre.

Les gelées devraient s'inviter pour début décembre en France. Les valeurs passeront sous les normales saisonnières.
Les gelées devraient s'inviter pour début décembre dans les plaines françaises. Les valeurs passeront sous les normales saisonnières.


Après plusieurs jours avec des conditions dépressionnaires, les hautes pressions regagnent du terrain sur la France dès ce week-end. Celles-ci s’affirment en début de semaine prochaine, bloquant les dégradations qui restent loin de nos côtes. On surveillera tout de même une possible goutte froide positionnée en mer Méditerranée qui pourrait apporter un temps plus instable sur le pourtour méditerranéen.

D’ici début décembre, les hautes pressions devraient s’imposer en Atlantique, tout en mettant en place une forme de blocage avec un anticyclone présent au niveau des pays scandinaves.

Une circulation d’Est en Ouest pourrait donc bel et bien se mettre en place sur une grand partie de l’Europe, ce jusqu’en France. De part cette configuration, la masse d’air s’annonce nettement plus froide avec un risque de gel régulier sur le pays.

Une vague de froid se prépare-t-elle ?

A cette échéance, on ne peut affirmer qu’une vague de froid va se mettre en place. Cela étant, les signaux se font réguliers depuis quelques jours pour une plongée du mercure à partir de début décembre.

Le froid s'invitera progressivement dans les plaines françaises.
Le froid s'invitera progressivement dans les plaines françaises.

Une chute des valeurs est donc bel et bien attendue mais son intensité reste encore à être déterminée. En montagne, les températures s'annoncent dans tous les cas négatives à fortement négatives pour la première semaine de décembre au moins.

Vers un froid sec

Cet air plus froid proviendra du continent et donc, sera généralement sec. On ne peut toutefois pas exclure l’arrivée d’un peu d’instabilité sous forme de goutte froide apportant alors un ciel nuageux porteurs de quelques précipitations. A ce jour, les dernières tendances font état d’un froid essentiellement sec avec tout au plus de rares flocons parfois jusqu’en plaine.

Les régions les plus concernées par ce risque de froid vont de l’Est du Nord-Pas-de-Calis aux Alpes. A l’Ouest de cette zone, les températures vont aussi fléchir mais probablement de façon moins importante.

Froid passager ou durable ?

L’épisode de temps hivernal en France devrait s’étaler sur 5 à 7 jours. Au-delà, les tendances sont encore un peu floues mais le blocage atmosphérique pourrait perdurer favorisant des températures inférieures aux normales dites de saison.

L’autre possibilité est l’affaiblissement de ce blocage, laissant revenir de façon progressive un régime de temps plus humide et moins froid.