Septembre 2019 : mois le plus chaud jamais enregistré !

Le rapport est tombé ! Selon le service européen Copernicus Climate Change Service (C3S), le mois de septembre 2019 a été le plus chaud sur la planète depuis le début des relevés météorologiques. Explications.

Marc Hay Marc Hay 09 Oct 2019 - 02:00 UTC
septembre
Septembre 2019 : mois le plus chaud jamais enregistré dans le monde.

D'après un rapport publié le 4 octobre dernier par le service européen Copernicus Climate Change Service (C3S), le mois de septembre 2019 a été le plus chaud jamais enregistré sur la planète depuis le début des relevés météorologiques. L'anomalie est de +0.57°C par rapport à la normale sur la période 1981-2010. En septembre 2019, des régions comme le sud-est des États-Unis, le Moyen-Orient ou les régions arctiques ont enregistré des températures plus élevées que la normale.

Des mois de septembre de plus en plus chauds

Les mois de septembre de ces 7 dernières années sont en réalité les plus chauds depuis le début des relevés météorologiques. Si septembre 2019 se positionne en première position avec une anomalie de +0.57°C, septembre 2016 prend la deuxième place du podium avec une anomalie de +0.55°C. Concernant la troisième place, elle revient au mois de septembre 2017 avec une anomalie de +0.48°C par rapport à la moyenne 1981-2010).

En France, le mois de septembre 2019 n'est pas le mois de septembre le plus chaud depuis le début des relevés météorologiques mais il enregistre tout de même une anomalie de +1.2°C. A ce jour, le mois de septembre le plus chaud jamais enregistré en France remonte à septembre 1949 où l'anomalie avait atteint les +3.0°C.

L'hémisphère nord en surchauffe !

Avec une température de 47.6°C à Wafra dans le sud du Koweit le 4 octobre dernier, l'hémisphère nord a enregistré un nouveau record de chaleur pour un mois d'octobre. Le précédent record pour l'hémisphère nord était détenu par Mecca dans le sud de la Californie qui avait enregistré une température de 47.2°C le 2 octobre 1980.

Les États-Unis ont également enregistré en début de mois des valeurs particulièrement remarquables pour un mois d'octobre avec 36.7°C à Atlanta le 3 octobre dernier, 36.7°C à Washington le 2 octobre dernier et 35°C à New York La Guardia le 2 octobre dernier également. Si les États-Unis ont été touchés par ces fortes chaleurs, le Canada n'est pas en marge avec 31.8°C à Toronto le 1er octobre dernier.

Toutefois, un puissant refroidissement est attendu ces prochaines heures sur l'ouest des États-Unis où les températures pourront tomber jusqu'à 20 degrés sous les normales de saison à l'est des Rocheuses.

Publicité