Violents orages : 15 départements placés en vigilance orange

Si des conditions météo estivales ont dominé sur l’ensemble du territoire ce derniers jours, la situation change à l’approche du week-end avec un important conflit de masses d’air. Il sera à l’origine d’orages parfois violents dans plusieurs régions.

C’est le retour du week-end mais aussi des gouttes froides… Une petite dépression avec de l’air froid en altitude profite des signes de faiblesse pour circuler ces prochaines heures entre le Proche Atlantique et la Bretagne. Conséquence directe de son avancée : un conflit de masses d’air va s’opérer entre les fortes chaleurs présentes en France et l’air plus froid généré par la dite dépression. Plusieurs dégradations orageuses vont ainsi s’organiser, dans le nord-ouest ou encore de l’Occitanie à la Bourgogne, en s’accompagnant parfois de phénomènes violents. Voilà pourquoi une quinzaine de départements ont été placés en vigilance orange.

La Bretagne et le Cotentin concernés cet après-midi

Avec la goutte froide située non loin de la Bretagne, une première vague orageuse s’organise et traverse la région du sud vers le nord dans le courant de l'après-midi. Le sud du Finistère et l’ouest du Morbihan semblent être les plus exposés mais les Côtes-d’Armor et l’Ille-et-Vilaine ont également été placés en alerte. Prudence dans ces départements où l’affluence touristique bat son plein, pas de baignade ou de balade en forêt à l’approche d’un orage !

En seconde partie d’après-midi, une deuxième vague orageuse se développera sur l'ouest de la Bretagne. Elle se déplacera vers le nord de la région au fil des heures, atteignant le département de la Manche, lui aussi en alerte orange, au cours de la soirée. Elle s'évacuera en mer en début de nuit.

À lire aussi : Météo week-end, retour des orages et baisse des températures

Au cours de ces deux salves, des phénomènes violents pourront se produire avec une forte activité électrique, des chutes de grêle, des rafales de vent jusqu’à 90 km/h et d’importants cumuls de pluies de l'ordre de 20 à 40 L/m² en une heure. En additionnant les deux dégradations, les cumuls pourraient localement atteindre 50 mm sur la Bretagne, soit l’équivalent d’un mois de précipitations sur ces régions. Des ruissellements ou accumulations d’eau seront ainsi possibles, en particulier en milieu urbanisé.

Gare aux chutes de grêle la nuit prochaine

En cours de soirée, une troisième vague orageuse se mettra en place du nord de l’Occitanie et de l’est du Limousin à l’ouest de l’Auvergne et à la Bourgogne. Au passage de cette dégradation, les orages seront particulièrement violents, accompagnés d’une forte activité électrique et de chutes de grêle avec des grêlons pouvant atteindre 5 cm de diamètre. De forts cumuls de précipitations sont également attendus en peu de temps, de l’ordre de 20 à 40 mm en une heure et localement jusqu’à 60 L/m². De fortes rafales de vent jusqu’à 100 km/h voire localement plus sont également attendues.

Ces orages se décaleront ensuite vers le nord-est du pays en seconde partie de nuit de vendredi à samedi, mais avec une nette atténuation des phénomènes violents.