Tendance météo en avril : sursaut hivernal ou prémices de l’été ?

Alors qu’un temps généralement ensoleillé domine dans la plupart des régions, le mois d’avril synonyme de véritable entrée dans le printemps se profile. À quoi doit-on s’attendre pour ces prochaines semaines ?

Après le retour du soleil en mars, ce mois d'avril sera-t-il synonyme de l'arrivée des premières chaleurs de l'année ?
Après le retour du soleil en mars, ce mois d'avril sera-t-il synonyme de l'arrivée des premières chaleurs de l'année ?

Il était attendu avec impatience par nombre d’entre nous : il s’agit bien sûr du soleil. Après des semaines et des mois ponctués de pluies, de nuages et de vent, le beau temps - si on peut l’appeler ainsi - s’est installé depuis quelques jours dans la plupart des régions. Le contexte actuel lié à l’épidémie de coronavirus ne permet malheureusement pas d’en profiter pour l’instant mais on peut se rassurer en regardant devant nous car des dizaines de journées ensoleillées nous attendent ces prochains mois ! Avant l’arrivée de la saison estivale, le mois d’avril se profile déjà et avec lui tous les types de temps possibles, entre un dernier sursaut de l’hiver et les premières chaleurs aux allures estivales. Voici, semaine par semaine, le programme de ce 4ème mois de l’année.

Une 1ère quinzaine rythmée par la douceur

Après une dernière semaine de mars marquée par la présence de conditions anticycloniques sur les 3/4 du pays, ces hautes pressions vont se décaler vers le nord de l’Europe et les îles britanniques pour cette période allant du 30 mars au 5 avril. Ainsi, c’est dans le sud-est que la météo sera la plus mitigée avec une instabilité parfois marquée. Elle se traduira dans ces régions par le développement d’averses ponctuellement orageuses. Si le temps s’annonce ainsi plus humide que la normale sur le pourtour méditerranéen, il sera en revanche plus sec que la moyenne dans les autres régions avec des pressions suffisamment élevées pour faire barrage aux perturbations. Dans l’ensemble, le ciel sera même plutôt dégagé avec un soleil au rendez-vous. Côté températures, elles seront proches des normales de saison dans le sud et l’ouest tandis qu’elles seront sensiblement supérieures dans l’est même si de petites gelées matinales pourront encore se produire localement.

La situation ne devrait pas beaucoup évoluer durant la semaine suivante, entre le 6 et le 12 avril avec le maintien d’une véritable barrière anticyclonique sur une large moitié nord de l’Europe. En Méditerranée en revanche, quelques minimums dépressionnaires pourront circuler et maintenir dans ces régions un temps encore assez instable avec des ondées voire quelques orages. Dans l’ouest, le nord et le centre-est, comme durant la semaine précédente, le temps s’annonce plus sec que la normale et avec un mercure conforme à une première quinzaine d’avril. En se dirigeant vers le flanc est, les thermomètres afficheront là un niveau un peu plus élevé avec un ou deux degrés de plus en moyenne. Côté ensoleillement, il s’annonce à nouveau généreux, un peu moins en direction du littoral méditerranéen où les entrées maritimes seront fréquentes.

Météo de saison en 2ème quinzaine

Les conditions météo devraient devenir plus uniformes au cours de la semaine du 13 au 19 avril. Si dans l’ensemble l’anticyclone dominera, il sera moins costaud qu’au cours des jours passés. Ainsi, quelques perturbations parviendront à traverser le pays pour apporter quelques pluies généralement faibles. Sur l’ensemble de cette période, les précipitations seront proches de la normale tandis que les températures seront situées 2°C en moyenne au-dessus des valeurs d’une mi-avril. Néanmoins, elles fluctueront au gré des perturbations avec des pics de douceur avant l’arrivée des pluies et un rafraîchissement assez marqué après le passage des fronts perturbés.

Pas de grand bouleversement attendu pour la dernière semaine du mois d’avril, du 20 au 26, avec des valeurs dans les normes tant au niveau des températures qu’au niveau des précipitations. Une situation de marais barométrique pourrait ainsi dominer avec une alternance de périodes ensoleillées et de temps plus instable voire orageux. Vous l’aurez compris : ce mois d’avril s’annonce sans excès et proche des normales climatiques avec une douceur qui ne devrait pas battre de record. Les précipitations pourraient manquer, sauf dans le sud-est, mais sans inquiétude particulière après un hiver exceptionnellement humide. Par ailleurs, les derniers scénarios confirment une suite de printemps assez douce et mais très hétérogène au niveau des précipitations, laissant craindre des mois de mai et de juin très orageux.