Tendance de l’été : entre sécheresse et canicule ?

L'été approche à grands pas, que nous réserve-t-il ? Soleil, chaleur voire canicule ou pluie et fraîcheur ? La réponse que les vacanciers attendent !

Guillaume Woznica Guillaume Woznica 18 Mai 2019 - 07:49 UTC
Soleil et chaleur devraient s'imposer dès le début du mois de juin...
Soleil et chaleur devraient s'imposer dès le début du mois de juin...

Pour certains, le printemps se fait attendre, pour d’autres, il est temps que l’été arrive… Le ciel chaotique et instable de ces dernières semaines explique sans nul doute la lassitude et l’impatience qui reviennent régulièrement dans les conversations météorologiques au marché ou chez le coiffeur ! L’anticyclone explique en partie cette situation car il est trop éloigné de l’ouest de l’Europe ou pas suffisamment costaud pour nous offrir une véritable période de beau temps durable. Mais bonne nouvelle, la situation va progressivement changer pour l’arrivée de l’été météorologique dans moins de deux semaines…

Retour durable de l’anticyclone dès la fin mai

À partir de la fin du mois de mai, la situation météo devrait changer à l’échelle de l’Europe avec le retour à une configuration typiquement de saison. Ainsi, l’anticyclone des Açores va s’étirer jusqu’à la France, une position habituelle à cette période de l’année. Notre pays sera donc protégé des perturbations venues de l’Atlantique avec un temps globalement plus sec que la normale pour ce mois de juin. Les précipitations s’annoncent donc discrètes, en particulier du sud-ouest au centre-est où plusieurs départements sont déjà en alerte sécheresse. Le déficit de pluie devrait être moins marqué près de la Manche et surtout entre la Côte d’Azur et la Corse où des gouttes froides italiennes pourraient apporter de fréquentes averses. Côté températures, l’excédent devrait afficher entre +1 et +1,25°C.

Dans la continuité du 1er mois de l’été, les hautes pressions devraient continuer à s’étendre en juillet, formant ainsi une véritable barrière anticyclonique depuis la Péninsule Ibérique jusqu’à l’Europe centrale. Ainsi, le temps s’annonce chaud, probablement plus que la normale avec un excédent qui pourrait ponctuellement dépasser +1,5°C, notamment de l’Occitanie à la Bourgogne. Avec des perturbations absentes et des orages très discrets, le déficit de pluie s’accentuera dans l’ouest et de l’Auvergne au Jura alors qu’il sera un peu moins marqué sur l’île de beauté.

beau temps
Après un mois de mai mitigé, l'anticyclone va s'étendre pour protéger la France.

Une sécheresse s’accentuant au fil de l’été

Pas de véritable changement de temps en perspective pour le mois d’août, de quoi ravir les vacanciers mais de quoi aussi inquiéter les agriculteurs. A l’image de l’été dernier, l’anticyclone restera solidement positionné sur une grande partie de l’Europe, depuis le Proche Atlantique jusqu’au sud de la Russie. Le temps s’annonce donc toujours aussi sec avec un déficit uniforme sur tout le territoire alors que les températures continueront d’afficher un niveau (trop) élevé pour la saison avec un excédent de +0,5°C en bord de Manche et +1°C en moyenne ailleurs, voire +1,5°C dans les régions les plus méridionales.

Avec une météo souvent ensoleillée et des pluies peu présentes, le spectre de la sécheresse pourrait s’inviter dans de nombreux départements, 11 d’entre eux sont d’ailleurs déjà concernés par des mesures de restrictions d’usage de l’eau. Autre question, plus délicate à cette échéance, allons-nous connaître une ou plusieurs vagues de chaleur ou canicules ? Si pour l’instant, il est impossible de répondre avec certitude à cette question, le risque est bel et bien d’actualité en raison d’une configuration météorologique propice au flux de sud à sud-ouest, apportant ces masses d’air chaud voire très chaud. A suivre dans les prochaines semaines…

Publicité