Pluies : des records, des inondations et ce n'est pas fini...

Après un mois de novembre historiquement pluvieux, de fortes précipitations ont provoqué des inondations le week-end dernier dans le sud-ouest. Désormais, c'est un nouvel épisode cévenol qui est annoncé.

Après les pluies abondantes de ces derniers jours, de nombreux cours d'eau ont réagi et sont entrés en crue.
Après les pluies abondantes de ces derniers jours, de nombreux cours d'eau ont réagi et sont entrés en crue.

D'un extrême à l'autre... Alors que l'indice d'humidité des sols était à un niveau record de sécheresse autour du 20 septembre, le voilà depuis la fin novembre dans les valeurs les plus hautes relevées ces dernières années à cette saison, signe que les sols sont désormais saturés dans la plupart des régions. C'est ce qui explique les inondations à répétition depuis quelques semaines en Nouvelle-Aquitaine, dans le Languedoc, le Var ou encore vers la Côte d'Azur. Avec un flux orienté à l'ouest-sud-ouest, les précipitations resteront fréquentes au cours des prochains jours avec encore plusieurs perturbations attendues. Ce temps souvent humide s'inscrit dans un mois de décembre doux mais avec des pluies excédentaires, une tendance qui devrait d'ailleurs caractériser une grande partie de l'hiver.

De 4 à 6 mois de pluies en quelques semaines

De nombreux records de pluies avaient déjà été battus en novembre, en particulier dans le sud-ouest. Ce mois de décembre n'a pas marqué de rupture, bien au contraire, puisque les précipitations ont été une nouvelle fois fréquentes et parfois intenses. On se souvient notamment de l'épisode méditerranéen du 1er décembre entre le Var et les Alpes-Maritimes mais aussi des nouvelles précipitations qui ont touché le week-end dernier les départements pyrénéens.

Ainsi, sur la période s'étalant du 1er novembre au 15 décembre, les cumuls de pluies enregistrés sont inédits à Cannes avec 646 mm (ancien record : 515 mm en 2014), à Dax avec 611 mm (ancien record : 462 mm en 1965), à Pau avec 443 mm (ancien record : 352 mm en 1965) mais aussi à Saint-Jean-de-Luz, Mont-de-Marsan ou encore Agen... Sur la Côte d'Azur, ces valeurs correspondent tout simplement à 6 mois de pluies tombés en seulement 6 semaines, c'est aussi ce qu'il tombe en moyenne au cours d'une année entière à Paris !

Inondations dans le sud-ouest, de nouvelles pluies attendues

Conséquence de ces pluies abondantes, de nombreux cours d'eau ont réagi et ont vu leur niveau augmenter de plusieurs mètres au cours des derniers jours. Si l'Adour, les Gaves et la Midouze ont connu des crues parfois fortes mais non exceptionnelles, une crue bien plus remarquable a revanche touché la Garonne, en particulier sa partie aval. Ainsi, sa cote a frôlé les 9,20 mètres à Marmande lundi midi, dépassant la crue référence du 25 janvier 2009 (8,72 m). Il faut même remonter jusqu'aux inondations du 25 octobre 1955 pour retrouver des niveaux d'eau plus élevés (10,06 m).

Au cours des prochains jours, le flux perturbé continuera de toucher le pays. Ainsi, une nouvelle perturbation pluvieuse traversera le pays du sud-ouest vers le nord-est mardi alors que dans le même temps, le vent marin apportera des nuages et surtout des pluies dans le golfe du Lion. Elles seront surtout présentes sur les Cévennes, en étant parfois marquées. Elles persisteront également mercredi et jeudi, avant de se renforcer vendredi. Cet épisode cévenol qui touchera essentiellement le relief apportera jusqu'à 300 mm de pluie au cours de cette semaine, pouvant provoquer quelques débordements de cours d'eau. La fin de semaine sera également à surveiller à l'échelle nationale avec le passage d'un front pluvieux très actif vendredi, d'ouest en est. Les cumuls s'annoncent importants, en particulier dans le sud-est avec plus de 100 mm possibles vers la Côte d'Azur.