Météo printanière : pour combien de temps ?

Ce mercredi, jour de l’équinoxe de printemps, a également été marqué par l’arrivée d’une météo printanière. Soleil et douceur se sont désormais installés mais pour combien de temps ? Voici les dernières tendances météo à long terme.

Guillaume Woznica Guillaume Woznica 22 Mars 2019 - 01:51 UTC
Le printemps, qui a officiellement débuté mercredi, s'installe durablement sur le pays.
Le printemps, qui a officiellement débuté mercredi, s'installe durablement sur le pays.

Après une 1ère quinzaine de mars marquée par de fréquentes giboulées et un ressenti parfois un peu frais, le printemps est arrivé, en même temps que l’anticyclone. Depuis quelques jours, les hautes pressions ont pris leur quartier depuis la Péninsule Ibérique jusqu’à l’Europe centrale, en passant par la France avec une pression atmosphérique parfois supérieure à 1030 hPa. Dans ces conditions, les perturbations sont déviées par le nord du Vieux Continent avec des dépressions circulant sur la Scandinavie et la Russie. Ce temps ensoleillé et accompagné d’une douceur plus ou moins marquée s’annonce durable.

Pas de pluie d’ici la fin du mois

La plupart des régions ne reverront pas la pluie avant le mois d’avril… Le ton est donné avec un puissant anticyclone européen qui va ainsi maintenir un temps sec ces prochains jours. Ce week-end s’annonce d’ailleurs bien ensoleillé. Le ciel sera même dégagé sur les deux tiers sud du pays samedi alors quelques passages nuageux supplémentaires circuleront plus au nord et en particulier en bord de Manche. Même programme pour la journée de dimanche avec cette fois-ci un temps plus variable dans les régions situées au nord de la Loire alors que le ciel sera toujours aussi bleu plus au sud.

La semaine prochaine, l’anticyclone se renforcera et se décalera vers les îles britanniques. Ainsi, l’air un peu plus humide circulant en bord de Manche au cours du week-end ne sera plus d’actualité et le temps sera sec sur l’ensemble du territoire. Les brouillards du lever du jour seront rares tandis qu’en cours de journée, quelques nuages pourront bourgeonner sur les reliefs, allant pourquoi pas jusqu’à l’orage sur les Alpes en fin de semaine. C’est donc le bleu qui dominera en toutes régions jusqu’au vendredi 29 mars avant une possible évolution pour le dernier week-end du mois avec un flux tournant au secteur sud-ouest, annonçant une possible instabilité qui restera à confirmer d’ici là.

Le ciel nous accompagnera dans la plupart des régions jusqu'à la fin du mois.
Le ciel nous accompagnera dans la plupart des régions jusqu'à la fin du mois.

Une douceur plus ou moins marquée

Les gelées matinales des derniers jours, parfois fortes dans les régions de l’est, vont progressivement disparaître au profit de températures plus élevées. Ainsi, les minimales s’échelonneront ce week-end de 0 à 6°C dans l’est et de 6 à 10°C dans l’ouest et en Méditerranée. La semaine prochaine, la fraîcheur du réveil sera de retour avec quelques petites gelées à nouveau possibles dans le nord et l’est avant une nouvelle hausse du mercure à partir de jeudi, les températures affichant cette fois un niveau largement positif.

Grâce au soleil, la douceur prendra le dessus en cours de journée avec des valeurs repassant au-dessus des normales de saison ce week-end. Les maximales atteindront 18°C en Île-de-France, 20°C dans les régions centrales, 23 à 24°C en Aquitaine et parfois plus de 25°C ponctuellement dans l’arrière-pays méditerranéen, soit un niveau digne d’un mois de mai. Lundi, les valeurs retrouveront un niveau de saison avec l’orientation du flux au secteur nord-est mais dès mardi, la douceur sera de retour et s’accentuera de jour en jour pour atteindre son maximum entre vendredi et samedi prochains avec alors plus de 20°C au nord et des pointes à 27-28°C dans le sud-ouest… Un avant-goût d’été !

Publicité