Flux de nord-est : l’hiver déjà à nos portes la semaine prochaine ?

Après un week-end ensoleillé et avec une certaine douceur en cours de journée, la situation va changer la semaine prochaine avec la mise en place d’un flux de nord puis de nord-est avec deux conséquences : des températures en baisse et une grisaille parfois tenace. Explications.

Un ciel souvent gris dans le nord et le nord-est en début de semaine et une atmosphère déjà bien fraîche dans certaines régions...
Un ciel souvent gris dans le nord et le nord-est en début de semaine et une atmosphère déjà bien fraîche dans certaines régions...

Si ce début de semaine a été marqué par de violentes intempéries, le temps est depuis plus calme avec le retour d’éclaircies et de températures le plus souvent de saison. Ce week-end, les conditions seront également stables et même agréables car si les matinées s’annoncent fraîches en raison d’un ciel dégagé la nuit, les après-midis seront plutôt douces avec un soleil généreux, exception faite des côtes de la Manche et de quelques vallées dans le centre-est. La semaine prochaine, la situation va évoluer toujours sous l’influence d’un anticyclone mais avec un flux s’orientant cette fois au secteur nord puis au secteur nord-est.

Arrivée d’une masse d’air froid, des gelées matinales possibles

Sous l’effet des hautes pressions positionnées sur les îles britanniques, une masse d’air plus froid va progressivement envahir le pays par l’est et le nord-est. C’est donc dans ces régions que les températures seront les plus basses la semaine prochaine avec de fréquentes gelées au réveil. Les minimales seront généralement comprises entre -2 et 1°C, particulièrement en Auvergne-Rhône-Alpes jusqu’au centre-est. Pas de gel sous abri dans les autres régions mais des températures malgré tout inférieures aux normales de saison avec souvent entre 2 et 5°C, exception faite des littoraux de l’ouest et surtout près de la Grande Bleue.

Températures prévues lundi matin avec un risque de gel dans le centre-est (carte tameteo).
Températures prévues lundi matin avec un risque de gel dans le centre-est (carte tameteo).

En cours de journée, les maximales seront également à la traîne. Ainsi, n’espérez pas plus de 10 à 12°C dans le Grand Est jusqu’en Auvergne, dans le Lyonnais, le Dauphiné et les vallées alpines, soit un niveau digne d’une mi-novembre plutôt que d’une mi-octobre ! Le mercure sera un peu plus élevé dans l’ouest et surtout de l’Aquitaine aux régions méditerranéennes avec des valeurs de saison voire même supérieures aux moyennes avec 18-19°C dans le sud-ouest et même 20°C ou plus entre le Languedoc et la Provence. L’explication de ces températures très différentes vient de la couleur du ciel qui n’aura rien à voir d’une région à l’autre…

Une grisaille parfois tenace au nord et à l’est

En effet, même anticyclone pour tous mais conséquences différentes… Avec un flux de nord en début de semaine, de l’humidité va s’infiltrer dans les basses couches de l’atmosphère. Ainsi, les nuages bas seront nombreux lundi et mardi dans les deux tiers nord, se dissipant difficilement en cours de journée dans le nord-est, d’où des températures qui peineront à décoller. À l’inverse, le soleil sera généreux de l’Aquitaine au sud-est, notamment grâce au mistral et à la tramontane qui souffleront fort dans le golfe du Lion.

Au fil de la semaine, la grisaille sous forme de stratus et de brouillards va régresser. À partir de jeudi, elle ne concernera plus que les régions situées au nord de la Seine et jusqu’au Jura où les maximales auront du mal à dépasser la barre des 10°C l’après-midi. Ailleurs, le soleil sera généreux et l’atmosphère plus douce mais surtout en cours de journée car les matinées resteront fraîches, notamment en raison d’un ciel nocturne dégagé. Dans ces régions, les amplitudes thermiques seront donc importantes, c’est aussi l’une des caractéristiques de l’automne. Dans le nord-est, l’ambiance commencera en revanche à devenir hivernale et certains allumeront probablement le chauffage … Et oui, le passage à l’heure d’hiver n’est plus si loin !