Coup de vent dans l'ouest la nuit prochaine

Après la séquence hivernale du week-end et du début de semaine, c'est au tour d'un temps automnal de s'imposer avec de la pluie et surtout des vents dépassant parfois 100 km/h.

Guillaume Woznica Guillaume Woznica 08 Mai 2019 - 03:00 UTC
Les côtes de l'ouest subiront de plein fouet le coup de vent lié à la dépression baptisée Yukon.
Les côtes de l'ouest subiront de plein fouet le coup de vent lié à la dépression baptisée Yukon.

Avec le retrait de l'anticyclone, c'est un flux d'ouest vigoureux qui s'installe en ce milieu de semaine avec en ligne de mire, la France ! S'il est synonyme d'un net redoux après les records de froid battus entre dimanche matin et mardi matin, il va également se caractériser par les pluies parfois copieuses qu'il apportera mais aussi et surtout par les vents forts qui souffleront dans de nombreuses régions. Un coup de vent concernera même l'ouest dans la nuit de mercredi à jeudi avec des rafales comprises entre 80 et 100 km/h, parfois plus sur les côtes. Bien que classiques en termes de valeurs, des vents aussi forts en Atlantique liés au passage d'une dépression se rencontrent assez rarement en mai.

90 km/h dans les terres, 110 km/h sur les côtes

Liées à la dépression baptisée Yukon circulant entre la Manche et la mer du Nord, les plus fortes rafales se produiront au sud de sa trajectoire. Jusqu'en milieu d'après-midi de ce 8 mai, le vent de secteur sud-ouest soufflera fort au passage des pluies traversant le pays, atteignant 70 km/h dans les terres et 80 km/h sur le littoral de l'Atlantique. En vallée du Rhône et sur les crêtes pyrénéennes, des rafales de l'ordre de 80 à 90 km/h sont à prévoir. Avec le ciel de traîne se développant en cours d'après-midi dans le nord-ouest, de puissantes bourrasques ne sont pas exclues au passage des averses orageuses, pouvant ponctuellement dépasser les 90 km/h de l'estuaire de la Loire au bassin parisien, en passant par la Normandie.

Le coup de vent en lui-même est attendu en fin de soirée et en première partie de nuit sur les côtes du sud de la Bretagne, des Pays-de-la-Loire et de la Charente-Maritime. De secteur sud-ouest puis ouest, les rafales atteindront 110 km/h sur le littoral et localement 120 km/h sur les caps exposés tandis que les vents souffleront entre 80 et 90 km/h dans l'intérieur des terres du centre-ouest. Avec une végétation développée à cette période de l'année, des chutes de branches sont à craindre dans ces secteurs. En deuxième partie de nuit et en matinée de jeudi, ce coup de vent gagnera les régions centrales, l'Île-de-France et dans une moindre mesure le quart nord-est avec des pointes de l'ordre de 70 à 80 km/h. En cours de journée, le vent faiblira nettement et les rafales ne dépasseront plus 50 km/h sous un ciel encore bien chaotique.

Les éclaircies du début de semaine laisseront place à un temps plus agité à partir du 8 mai avec pluies et vents forts.
Les éclaircies du début de semaine laisseront place à un temps plus agité à partir du 8 mai avec pluies et vents forts.

Fortes vagues sur le littoral, risque de submersions

La dépression Yukon qui s'est formée en début de semaine au beau milieu de l'Atlantique entraînera avec elle une forte houle dans le golfe de Gascogne. En soirée et début de nuit, des vagues de 6 à 8 mètres sont attendues au large de la Loire-Atlantique, de la Vendée et de la Charente-Maritime. Avec des coefficients de marées de 84 et 81, une surcote de 30 à 50 cm est à craindre avec un risque de submersions pour les parties basses et vulnérables de ces départements lors de la pleine mer du soir prévue entre 19h30 et 20h. La situation s'améliorera rapidement jeudi matin, avec l'éloignement de la dépression et des vents en nette atténuation.

Après une relative accalmie en fin de semaine, un nouveau renforcement du vent est attendu pour le week-end. Il concernera cette fois les régions méditerranéennes, à l'image du week-end dernier. Avec l'arrivée d'air plus froid entre samedi et dimanche et le creusement d'un minimum dépressionnaire dans le golfe de Gênes, le sud-est subira une nouvelle tempête de mistral avec des rafales dépassant les 100 km/h entre la Vallée du Rhône, la Provence, le Var et la Corse. La puissance exacte des rafales attendue devra être affinée d'ici là.

Publicité