tameteo.com

Vagues géantes au Portugal : une journée historique pour les surfeurs

Le samedi 8 janvier 2022, la foule qui a regardé le spectacle offert par les surfeurs a assisté à ce qui est déjà considéré comme l'une des plus belles journées de surf jamais enregistrées à Canhão da Nazaré. Certains surfeurs ont eu quelques difficultés. Découvrez les images étonnantes !

Les prévisions de houle indiquaient la plus grosse houle de l'hiver et plusieurs gros riders nationaux et internationaux se sont lancés sur la plage Nord à la recherche de records. Des milliers de personnes, passionnées de surf et des célèbres vagues géantes de Nazaré, ont afflué sur place pour assister à l'une des journées de surf les plus épiques de l'histoire de Praia do Norte, qui a accueilli l'une des vagues (houle) les plus puissantes du siècle.

Les attentes étaient élevées, avec des dizaines de surfeurs professionnels, de pilotes de jet ski, d'équipes de sécurité et de secours et de personnel médical en parfaite coordination, uniquement affectés par le vent et quelques nuages.

A 7 heures du matin, les conditions n'étaient toujours pas parfaites et de nombreuses personnes marchaient déjà dans les eaux agitées de Praia do Norte. Pourtant, quelques heures plus tard, le scénario était complètement différent, avec des vagues nettes, de 18 à 24 mètres de haut, « déferlant » devant l'emblématique phare. Les météorologues et les surfeurs s'attendaient à l'une des plus fortes tempêtes que l'Atlantique Nord puisse produire cet hiver !

Alimentées par le canon sous-marin local, les lignes de houle parfaitement organisées ont atteint la côte dans son intégralité. Au port, l'anxiété, la tension et l'excitation des équipes étaient presque palpables. Des centaines de photographes professionnels étaient également présents, désireux de capturer les meilleures images et séquences de la journée.

En cette journée de surf libre, on déplore les accidents subis par les surfeurs de grosses vagues : Pierre Rollet, Maya Gabeira, J.C. Macias et Justine Dupont. Heureusement, à propos des surfeurs blessés, António Silva, un surfeur vétéran, a assuré : « Tout est stable ».