tameteo.com

Pollution : attention, ces produits du quotidien rendent stérile !

Une nouvelle étude vient confirmer le lien entre la pollution chimique que l'on retrouve dans nos produits du quotidien et l'augmentation des problèmes de fertilité masculine.

Perturbateurs endocriniens
Les perturbateurs endocriniens sont partout ! Des murs de notre maison à nos cosmétiques en passant par notre alimentation, ils seraient responsables de la baisse de la fertilité masculine.

En 2017, Shanna Swan, professeure de médecine environnementale et de santé publique de l'école de médecine de Mount Sinaï de New-York aux (États-Unis), et son équipe dévoilaient dans une étude que la qualité du sperme des hommes occidentaux avait baissé de 50% en 40 ans !

Cette spécialiste de santé environnementale révélait le lien entre la pollution chimique et la hausse de l'infertilité. Dans leur rapport, les chercheurs mettaient en cause les perturbateurs endocriniens. Ils altèrent de manière profonde la reproductivité des femmes, des hommes mais aussi d'autres espèces.

Ce que vient confirmer une nouvelle étude de scientifiques du Royaume-Uni et du Danemark publiée le 9 juin dernier. Cette fois-ci, l'étude révèle une liste de produits polluants les plus néfastes pour le sperme. Connus pour avoir une réaction dangereuse sur les hormones, les perturbateurs endocriniens sont partout !


Ces agents chimiques interfèrent dans le système hormonal de tout organisme. Pourtant, ils sont intégrés dans la fabrication de nombreux produits du quotidien. Chez les femmes, ils perturbent le système hormonal en favorisant la stérilité (en cas de maladie gynécologique par exemple) et chez les hommes, en réduisant la qualité des taux de testostérone et des spermatozoïdes.

De nos salles de bain à nos cuisines, en passant par les toilettes, tout le monde est soumis à cette pollution chimique. Pour évaluer l'intensité de ces polluants sur la fertilité masculine, Andreas Kortenkamp et Hanne Frederiksen, auteurs principaux de l'étude, ont analysé des échantillons d'urine d'une centaine d'hommes âgés de 18 à 30 ans.

Parmi la liste des perturbateurs dangereux, le plastique prend la 1ère place : le bisphénol A, S, F. On le retrouve dans les cannettes, les boîtes de conserve, certains produits électriques, la peinture et même les biberons ! En 2ème place : les phtalates. Ils servent à assouplir le plastique et à stabiliser le parfum. On en trouve dans les ballons, les emballages, les jouets ou encore les cosmétiques !

Ces derniers sont aussi composés de parabène, connus pour être un danger pour le corps humain. Il est utilisé pour prévenir le développement des bactéries dans les crèmes et le déodorant. Autres perturbateurs endocriniens néfastes pour la fertilité : les dioxines polychlorées qu'on trouve dans notre alimentation et enfin en dernier... le paracétamol !

Les polluants chimiques ne sont pas les seuls facteurs à affaiblir la capacité de reproduction. L'alimentation, le tabagisme, l'usage de drogue et même le stress peuvent jouer sur la fertilité. Mais l'étude met en avant que l'exposition des hommes à ces agents chimiques est 20 fois plus élevé au seuil de risque d'infertilité. Et pour certains produits, ce chiffre devient 100 fois supérieur !

Les auteurs estiment que la sur-exposition aux perturbateurs endocriniens explique la baisse de qualité du sperme et donc de la fertilité masculine. "Des efforts spécifiques visant à réduire l'exposition à ces substances sont nécessaires pour atténuer les risques", rapportent-ils.