Neige en Islande, premières gelées en France : un avant-goût d’hiver ?

Cette dernière semaine de septembre a été marquée par l’apparition des premiers frimas de l’hiver dans plusieurs pays d’Europe. Parmi lesquels l’Islande où une tempête de neige précoce s’est produite mais aussi la France avec les premières gelées de la saison en plaine.

Quelques jours à peine après l’équinoxe d’automne, l’hiver semble déjà aux portes de l’Europe. C’est ainsi que l’Islande a connu sa première tempête de neige de la saison, c’était le mardi 28 septembre. Les services météo islandais avaient alors émis des alertes météo de niveau orange dans le nord et l'ouest du pays ainsi que dans la région de Reykjavík et les Highlands en raison d’un véritable blizzard avec des rafales atteignant les 100 km/h. Outre le vent et la neige, du grésil et des orages se sont manifestés, compliquant alors encore un peu plus la situation.

Quelque 120 incidents ont été recensés à travers tout le pays, principalement des véhicules coincés dans la neige. Les secouristes ont ainsi remorqué plusieurs dizaines de véhicules tandis que 37 personnes ont dû être mises en sécurité après qu'un autocar se soit retrouvé coincé en raison de l'accumulation de neige à un col de montagne dans le nord-ouest du pays. Aucun blessé n'a été signalé. Selon un porte-parole des autorités, ces chutes de neige ne sont "pas une surprise" même si la neige est devenue "inhabituelle" en septembre ces dernières années.

En France, ce n’est pas la neige qui a fait l’actualité mais la fraîcheur marquée ce jeudi matin. Cette dernière journée de septembre s’est ainsi avérée être la plus froide de la semaine et même de tout le mois. C’est à cette occasion que les premières températures négatives de la saison ont été observées en plaine avec jusqu’à -0,4°C au Chesne (Ardennes), -0,2°C à Auberive (Haute-Marne) mais aussi 0°C à Chaumont (Haute-Marne). Ces premières gelées sous abri interviennent dans des endroits réputés comme "froids", avec quelques jours d’avance sur leur date moyenne d’apparition qui se situe début octobre.

Plus largement, les températures se sont abaissées en dessous des 5°C dans de nombreuses régions, depuis l’intérieur de la Bretagne jusqu’aux régions centrales et de la Normandie à un large quart nord-est du pays. Si les thermomètres sont restés dans le positif, des gelées blanches (dépôt de givre sur le sol, la végétation… malgré une température légère positive) ont néanmoins pu être observées dans de nombreuses campagnes. Ces premiers frimas de l’hiver en plaine se sont manifestés une dizaine de jours après l’arrivée des premières neiges significatives sur les Pyrénées et surtout les Alpes.

Il n'avait pas fait aussi frais en fin de nuit sur le pays depuis le 20 mai dernier avec un indicateur national de 6,9°C, soit un déficit de -3,6°C par rapport à la normale. Les températures de cette dernière journée de septembre ont donc été fraîches, se situant généralement entre 4 et 7°C en dessous des normales au réveil et entre 1 et 3°C l’après-midi. Pas de quoi remettre en cause toutefois la douceur de ce premier mois de l’automne qui a renoué dans sa globalité avec un mercure supérieur aux moyennes, avec un excédent de l'ordre de +2°C après les indicateurs négatifs des mois de juillet (-0,1°C) et d’août (-0,5°C).