tameteo.com

Grippe aviaire : plus de 5 000 grues sauvages mortes en Israël !

Les autorités israéliennes parlent de la catastrophe naturelle la plus meurtrières de l'histoire...

Grippe aviaire
Plus de 5 200 grues ont été tuées par le virus H5N1, un chiffre "exceptionnel" par rapport aux années précédentes selon les spécialistes.

Une épidémie de grippe aviaire a tué plus de 5 000 grues sauvages - dont 2000 en moins d'une semaine ! - dans une réserve du nord d'Israël. Chaque année, des cas sont recensés au bord du lac Hula. Mais en 2021, le bilan est inhabituellement élevé pour la grippe saisonnière selon les autorités des parcs concernés. En plus des 5 000 morts, 10 000 oiseaux sont estimés infectés selon Ohad Hatsofe, spécialiste de l'Autorité israélienne de la nature et des parcs.

Plus de 5 200 grues tuées par le H5N1 :

Tous les ans, le virus affecte Israël mais cette année, l'épidémie est beaucoup plus importante que les années précédentes comme l'a expliqué Uri Naveh, scientifique principal de l'Autorité. Plus de 5 200 grues sont mortes, un chiffre "exceptionnel" d'après le scientifique. L'épidémie se propage dans la réserve naturelle de Hula, au nord du pays entre les montagnes libanaises et de Naftali. La vallée de Hula fait partie du trajet emprunté par les 500 000 grues cendrées qui migrent annuellement.

Elles sont des milliers à s'arrêter car le lac peu profond leur permet de s'y reposer avant de poursuivre leur périple vers la chaleur d'Afrique pour s'y reproduire à partir du mois de mars. Chaque année, on estime que plus de 40 000 grues font escale dans cette vallée. Les carcasses sont ramassés par les gardes forestiers en combinaison de protection afin d'éviter que les autres oiseaux ne soient contaminés par le H5N1. "C'est le pire coup porté à la faune sauvage dans l'histoire du pays", a tweeté la ministre de l'environnement Tamar Zandberg.

Des poules pondeuses contaminées :

La grippe aviaire qui ravage la population de grue a aussi été détectée dans certaines populations de poulets, toujours dans le nord du pays, a déclaré le ministère israélien de l'Agriculture. Le gouvernement a donc pris la décision de suspendre les ventes d'oeufs des fermes touchées par le virus du H5N1. Les médias locaux parlent d'un demi-million de poules pondeuses - provenant d'une ferme à seulement quelques kilomètres du lac - abattues pour limiter la propagation du virus.

Il est rare que la grippe aviaire se propage à l'homme, mais il y a déjà eu des épidémies dans le passé. Pour l'instant, aucun cas de transmission à l'homme n'a été recensé. Mais l'Autorité israélienne reste prudente et alerte la population car cette grippe "peut s'avérer dangereuse si elle est contractée par des humains". Et le H5N1 "est fatal pour 36 à 50% des personnes infectées" a indiqué Ohad Hatsofe. L'Organisation Mondiale pour la Santé estime que ce virus aurait tué 450 personnes depuis 2003, majoritairement en Indonésie, en Egypte et au Vietnam.