Montagne : les 1ers flocons de neige de la saison sont arrivés !

Les derniers jours du mois d'août ont été marqués par une nette baisse des températures qui s'est également accompagnée d'averses. Résultat : les premières neiges de la saison ont fait leur apparition sur les Alpes et les Pyrénées !

La fin de l'été a sonné avec la rentrée scolaire et ce mardi 1er septembre qui marque officiellement le début de l'automne météorologique. Avec les jours qui continuent de diminuer, les paysages et les couleurs commencent à changer. Et c'est en montagne que cette évolution est la plus visible, d'autant qu'un rafraîchissement s'est mis en place le week-end dernier avec un flux de secteur nord à nord-ouest. Il a ainsi permis à la neige de faire une apparition sur les reliefs des Alpes et des Pyrénées, pour la première fois de la saison.

Au cours de la nuit de samedi à dimanche puis entre dimanche et lundi, des averses parfois fréquentes ont concerné les trois quarts du pays. Avec ce changement de masse d'air, la limite pluie-neige s'est rapidement abaissée jusqu'à 2200 ou 2300 mètres d'altitude sur la barrière pyrénéenne et l'arc alpin. Si dans l'ensemble, les quantités sont restées assez modestes avec une couche de l'ordre de quelques centimètres, les cumuls ont été nettement plus conséquents en altitude. Le gardien du refuge de la Barre des Écrins a ainsi relevé une couche de 80 cm de neige fraîche à 3500 mètres, une situation remarquable pour une fin août.

Alors que les vaches sont encore en pâturage, les montagnes ont subitement revêtu leurs habits d'hiver pour le plus grand bonheur des professionnels de la montagne qui commencent - déjà - à préparer la saison 2020-2021 mais aussi pour les saint-bernard de la Fondation Barry du Grand-St-Bernard, dans les Alpes suisses, qui s'en sont donné à cœur joie ! Avec le retour du soleil constaté ces dernières heures, le manteau neigeux a toutefois fondu en grande partie, en particulier en dessous de 2600 mètres d'altitude.

Outre ces premiers frimas en montagne, la fraîcheur n'a pas épargné non plus les plaines et campagnes avec des températures minimales souvent inférieures à 10°C. C'est ainsi que la ville de Brest (Finistère) a battu un record de froid pour une matinée d'août. Lundi, à 4h48, le thermomètre de l'aéroport de Guipavas est descendu jusqu'à 5,8°C alors que le précédent record de froid matinal était de 6,4°C le 30 août 2018. Une situation inédite depuis le début des relevés en 1945 !

Malgré une légère remontée du mercure en cours de journée, les matinées resteront fraîches jusqu'en fin de semaine. Une atmosphère plus estivale est ensuite attendue vendredi après-midi avec 26 à Paris, 30 à Lyon, 32 à Bordeaux et des pointes jusqu'à 34°C dans les Landes.