Météo meurtrière au Brésil : plus de 50 morts selon un dernier bilan

Météo meurtrière au Brésil : les fortes pluies de ces dernières heures ont engendré de très graves inondations. Le bilan humain et encore provisoire à cette heure est très lourd et fait état de plus de 50 morts.

Marc Hay Marc Hay 28 Janv 2020 - 02:00 UTC
Brésil
Inondations meurtrières au Brésil : plus de 50 morts selon un dernier bilan.

Les inondations de ces derniers jours au Brésil ont provoqué la mort d'au moins 53 personnes selon un dernier bilan provisoire. Les pluies torrentielles qui ont touché le sud du pays (le Minas Gerais) ont provoqué d'importants glissements de terrain. Selon les autorités, 19 personnes restent à cette heure portées disparues après un glissement de terrain samedi dernier. Des milliers de personnes ont été évacuées. Face à un tel drame, le gouverneur de l'État du Minas Gerais a déclaré l'état d'urgence dans 47 villes.

Des pluies diluviennes !

Le front froid qui a balayé l'est de l'Amérique du Sud la semaine dernière a engendré des pluies diluviennes entre le nord de l'Argentine et l'est du Brésil. Les fortes pluies et les violents orages stationnaires ont engendré des cumuls pluviométriques importants. À Belo Horizonte, il s'agit tout simplement du cumul pluviométrique le plus important de ces 110 dernières années selon les experts sur place.

Entre jeudi et vendredi de la semaine dernière, il est tombé 154 millimètres dans la ville de Belo Horizonte. Sur l'ensemble de la semaine, il est pratiquement tombé 200 millimètres alors que la normale pluviométrique mensuelle est de 150 millimètres. Selon les dernières prévisions, les conditions météorologiques devraient rester perturbées ces prochaines heures dans cette partie du Brésil, compliquant encore plus le travail des autorités.

Une vaste zone sinistrée

Depuis l'Inde, où il était en voyage officiel, le président Jair Bolsonaro a assuré que son gouvernement faisait "tout son possible" pour venir en aide aux populations "bien que la zone touchée soit vaste" et qu'il soit difficile de secourir tout le monde". Les autorités locales ont annoncé l'octroi d'une aide immédiate d'environ 22 millions de dollars.

Ces graves inondations font suite à celles déjà observées il y a une semaine dans l'État d'Espirito Santo, dans le sud-est du Brésil. Suite à de très fortes pluies, six personnes avaient été tuées et plus de 3000 personnes avaient dû être évacuées, selon des sources officielles.

Publicité