tameteo.com

Inondations en Allemagne : la gestion des autorités pointée du doigt

Les critiques des autorités se font de plus en plus fortes. Le raz de marée a-t-il été sous-estimé alors que les météorologues avaient prévenu au moins 48 à 72 heures des quantités de pluie extrêmes. Apparemment, il ne s'est presque rien passé par la suite du côté des autorités.

L'avertissement concernant les inondations catastrophiques a-t-il été émis trop tard ? Les météorologues avaient pourtant annoncé des quantités extrêmes de pluie 2 à 3 jours à l'avance.
L'avertissement concernant les inondations catastrophiques a-t-il été émis trop tard ? Les météorologues avaient pourtant annoncé des quantités extrêmes de pluie 2 à 3 jours à l'avance.

On savait 2 à 3 jours avant l'inondation que des quantités extrêmes de pluie allaient tomber dans l'ouest de l'Allemagne. Mais qu'ont fait les autorités ? Presque rien. Malheureusement, c'est l'amère vérité. Après le déluge, de nombreux politiciens se sont exprimés avec des mots chaleureux. Les inondations se sont produites la nuit et très vite. Il était ainsi difficile d'avertir la population. Mais il faut être très clair à ce sujet : la quantité de pluie qui était tombée avait été clairement reconnue jusqu'à 72 heures à l'avance. Tous les météorologues avaient mis en garde contre des quantités extrêmes de pluie, y compris sur daswetter.com, le site du groupe Meteored.

L'échec incroyable des autorités

Mais il faut aussi se demander où étaient les avertissements des centres de contrôle des inondations ? Ils exploitent des modèles d'inondation qui sont alimentés par les données prévisionnelles des météorologues. Précisément, ces modèles météorologiques avaient calculé des quantités de pluie allant jusqu'à 200 mm. Pourquoi cela n'a-t-il pas déclenché une alerte de la part des autorités ? Qu'est-ce que les modèles de niveau ont calculé ? Avec suffisamment de temps d'avertissement, des vies humaines auraient pu être sauvées. Plus de gens auraient été sensibilisés et auraient pu se préparer, au moins un peu.

Le niveau d'eau du Kordel sur la rivière Kyll, dans l'Eifel.
Le niveau d'eau du Kordel sur la rivière Kyll, dans l'Eifel.

Même le jour de la catastrophe, les autorités ont échoué. En fin de soirée, il n'y avait que les avertissements du haut-parleur et de la sirène. Il était déjà prévisible vers 15 heures qu'une grosse inondation allait arriver. A ce moment-là, les niveaux avaient déjà augmenté rapidement, parfois de 40 à 50 cm par heure. Mais rien ne s'est passé à ce stade non plus. Ce n'est que tard dans la soirée qu'une partie de la population a été réveillée par des sirènes et des annonces alors que l'eau était déjà dans les maisons.

Le mea culpa des politiciens

Avec le recul, on entend toujours les mêmes phrases : tout s'est passé si vite. Oui, c'était possible. Mais vous saviez déjà des jours à l'avance ce qui pouvait se produire et ce qu'il s'est produit. Quiconque a attendu jusqu'à la dernière minute ne devrait pas être surpris des nombreuses victimes. Beaucoup de dégâts n'auraient certainement pas pu être évités, mais plus de vies humaines auraient pu être sauvées en anticipant davantage.

C'est un échec incroyable des autorités. 48 à 72 heures ont été laissées passer inutilement.

Rétrospectivement, il reste encore de nombreuses questions sans réponse et il y a beaucoup à faire pour amélioration la chaîne d'avertissement afin qu'une catastrophe aussi fatale ne se reproduise pas.