En route vers un avenir carboneutre : le défi des 110 000 milliards de dollars !

Energy Transitions Commission propose un ambitieux plan nécessitant un investissement colossal de 110 000 milliards de dollars sur trois décennies pour concrétiser la transition vers une économie à faible émission de carbone.

Pour réaliser la transition vers une économie bas carbone, un investissement de 110 000 milliards de dollars sur les trois prochaines décennies est nécessaire..
Pour réaliser la transition vers une économie bas carbone, un investissement de 110 000 milliards de dollars sur les trois prochaines décennies est nécessaire.

Le monde est à un tournant déterminant de son histoire énergétique. L'urgence d'une transition vers une économie bas carbone n'a jamais été aussi pressante. Energy Transitions Commission propose un investissement de 110 000 milliards de dollars sur les trois prochaines décennies pour réaliser cette transition.

Surmonter les obstacles financiers

Ce plan audacieux représente un investissement annuel moyen de 3,5 billions de dollars à l'échelle mondiale, soit environ 1,3% du PIB mondial projeté. Ces fonds massifs sont destinés à couvrir une gamme diversifiée d'initiatives, mettant en lumière l'approche multidimensionnelle nécessaire pour inaugurer une ère à faible émission carbone.

En 2022, les investissements mondiaux en capital dans la transition vers une énergie propre ne présentaient que 1,1 billion de dollars, soit seulement un tiers des besoins annuels pour rester sur la voie de la neutralité carbone. Cela souligne l'ampleur du défi financier auquel nous sommes confrontés et la nécessité impérieuse d'augmenter massivement les investissements dans ce domaine.

Certains analystes suggèrent que la transition vers les énergies renouvelables pourrait être plus économiquement réalisable que ne le laissent entendre certaines estimations élevées. En effet, les coûts de l'énergie solaire et éolienne continuent de diminuer, tandis que les progrès technologiques dans les domaines du stockage d'énergie et des réseaux intelligents ouvrent de nouvelles possibilités passionnantes.

Energie propre VS énergie fossile

Selon Fatih Birol, directeur exécutif de l' Agence Internationale de l'Energie (AIE), le rapport entre les investissements dans les énergies propres et les énergies fossiles a considérablement évolué :

Pour chaque dollar investi dans les combustibles fossiles, environ 1,7 dollar est désormais consacré aux énergies propres. Il y a cinq ans, ce ratio était d’un pour un.

En 2023, l'AIE a prévu une augmentation significative des investissements mondiaux dans les énergies "propres", estimés à plus de 1700 milliards de dollars. Cette hausse de 24% par rapport à 2021 est principalement attribuée à une intensification des efforts dans les énergies renouvelables et les véhicules électriques.

En revanche, les investissements dans les énergies fossiles devraient également augmenter, dépassant les 1000 milliards de dollars en 2023, soit une augmentation de 15% par rapport à 2021. Cette tendance est notamment observable dans l'exploitation du charbon, où l'on prévoit une augmentation des investissements de 10%. Cependant, c'est encore très loin des 3,5 billions de dollars.

Une opportunité de croissance économique et de résilience

Pour rester alignés sur nos ambitions de carboneutralité, il est impératif d'accroître rapidement et de manière concertée les investissements dans tous les secteurs, en mettant particulièrement l'accent sur le secteur de l'énergie. Cependant, il est capital de reconnaître que la transition vers une économie bas carbone ne représente pas seulement un défi, mais aussi une opportunité.

Il est impératif d'accroître rapidement et de manière concertée les investissements dans tous les secteurs.
Il est impératif d'accroître rapidement et de manière concertée les investissements dans tous les secteurs.

En effet, cette transition offre des perspectives de croissance économique considérables, de création d'emplois dans de nouveaux secteurs et de réduction des émissions de gaz à effet de serre. En investissant dans des technologies propres et durables, nous pouvons stimuler l'innovation, renforcer la compétitivité de nos économies.

Il est également important de noter que le coût de l'inaction face au changement climatique pourrait dépasser de loin les investissements nécessaires à la transition. Les impacts du changement climatique, tels que les vagues de chaleur extrême, les sécheresses, les tempêtes et les inondations, ont déjà des conséquences dévastatrices sur les communautés du monde entier, en particulier dans les petits Etats insulaires, et des pays du Sud.

En investissant dès maintenant dans une transition vers une économie bas carbone, nous pouvons atténuer ces effets néfastes et créer un avenir plus résilient et plus durable pour tous.

Vidéos marquantes