Début de semaine très agité : bilan des orages

Une forte activité électrique s’est développée lundi après-midi depuis l'Aquitaine vers les Hauts-de-France et le sud-est. L’épisode aura apporté de fortes précipitations et surtout de violentes rafales de vent.

Johanna Castelle Johanna Castelle 16 Oct 2019 - 06:00 UTC
Orage
A Laval en Mayenne, le vent a soufflé jusqu’à 113 km/h au passage de la perturbation.

Après le temps estival de ces derniers temps, l’atmosphère de ce début de semaine aura radicalement changé ! Effectivement, cette transition pour le moins brutale s’est opérée lundi : une perturbation a apporté des conditions très instables, à commencer par la façade atlantique. 46 départements avaient été placés en vigilance pour orages, de l’Aquitaine aux Hauts-de-France et vers le sud-est. A cela s’est ajouté la vigilance pluie-inondation dans certains départements du Roussillon, ainsi que la vigilance pour de violentes rafales de vent, notamment en Ile-de-France. Entre lundi soir et mardi matin, la vigilance orange a été progressivement levée.

Des vents virulents et des pluies intenses !

Les rafales de vent, associées aux orages, ont été particulièrement virulentes dans les Pays-de-la-Loire et en Normandie, notamment dans l'Eure, l’Orne ou encore en Seine-Maritime. Météo-France a enregistré de nombreuses fortes rafales de vent entre la fin d'après-midi et la soirée de ce lundi sur une partie du nord-ouest : jusqu'à 109 km/h à Plessis-Belleville (Orne), 106 km/h à Saint-Hilaire-le-Châtel (Orne), 113 km/h à Laval (Mayenne), ou encore 90 km/h à Melun. En Ardèche, l’atmosphère était aussi très venteuse, avec 115 km/h à Gluiras (760m), ou encore 103 km/h à Mazan Abbaye (1 240m).

La ligne orageuse s’est également associée à des pluies intenses, entre lundi après-midi et la nuit de mardi, au nord du Roussillon et à l’ouest de la région Rhône-Alpes : il est notamment tombé jusqu’à 134 mm à Barnas (Ardèche), soit 2 semaines de précipitation. Leur intensité y a d’ailleurs été remarquable, avec près de 80 mm en 1h15 en première partie de nuit, et près de 50 mm en seulement 30 minutes. En Lozère, dans la commune de Villefort, les cumuls de pluie ont aussi été importants avec 111 mm.

De lourds dégâts et plusieurs blessés.

Ces conditions chaotiques ont fortement perturbé la circulation des trains, en raison de chutes d'arbres ayant obstrué la voie à certains endroits, notamment entre Angers et Nantes. La circulation a même totalement été interrompue sur différents tronçons, avant de reprendre progressivement. De plus, les arbres sont tombés sur des câbles électriques, provoquant des coupures d'électricité. En tout, 300 foyers dans la Somme et 800 foyers dans la Sarthe ont été privés d'électricité dans la nuit de lundi à mardi. En Sarthe, les travaux de réparation des lignes électriques abîmées par les intempéries ont duré toute la journée de mardi.

Une tornade a frappé le quartier de Pont-De-Crau, à Arles (Bouches-du-Rhône) dans la nuit de lundi à mardi, causant d’importants dommages : arbres déracinés, tuiles envolées, vitres brisées, ou encore mobiles-homes retournés. Au total, 80 pompiers ont été mobilisés auprès des habitants. Selon le dernier bilan, au moins 150 habitations ont été touchées, une soixantaine d’habitants ont dû quitter leur logement, et plusieurs personnes sont blessées. En Loire-Atlantique, une tornade de faible intensité a touché, elle aussi, la commune du Cellier et ses environs dans l’après-midi de lundi. Une centaine d’écoliers a dû être évacuée vers la mairie.

Publicité